ac-dijon

Toute l'actualité

Barre de partage

"Marianne au combat" l'allégorie en acte au collège Rameau
En direct des écoles, collèges et lycées

Vendredi 3 juin 2016, la communauté éducative du collège Rameau s’est réunie lors d’une cérémonie de présentation des activités menées au collège.

Ce fut l’occasion de récompenser de nombreux élèves méritants pour leur investissement dans le travail scolaire ou dans la vie de l’établissement. Ce fut également l’occasion de dévoiler face à tous, élèves, enseignants, parents, un buste de Marianne réalisé par le sculpteur Eric de Laclos au terme d’un projet qui a fédéré les uns et les autres autour des valeurs de la République.

Marianne
Le projet Marianne au combat a été initié à la suite des échanges entre les enseignants et les élèves à propos des attentats terroristes de 2015. Ces échanges ont mis en évidence la nécessité de mener un travail de découverte et de reconnaissance autour de l’histoire, des luttes, des valeurs et des symboles républicains.

L’ensemble du projet trouve son point de départ et sa cohérence à partir de l’allégorie de la République, le but étant de la rendre accessible aux élèves afin qu’ils puissent la comprendre, au sens fort, c’est-à-dire se l’accaparer. En français et en histoire, les enseignantes Céline Maglica et Marlène Jourda se sont appuyées sur la progression historique sous-tendant les programmes de la 6e à la 3e pour décliner les thèmes des libertés, de la laïcité, de la mixité et des Droits des l’Homme en variant les approches pédagogiques et les types de restitution, de la production d’affiches à la mise en scène théâtrale. Ces actions ont été nourries par des interventions extérieures, dans le cadre notamment d’un partenariat avec les Jeunes Ambassadeurs des Droits des Enfants (JADE).

Un prix de la Marianne du collège

Marianne
Pour valoriser l’implication des élèves dans leurs apprentissages, dans les projets menés dans l’établissement, et souligner ainsi la portée civique de cet engagement, un Prix de la Marianne du collège a été fondé. Afin de donner corps au symbole, une initiative originale a vu le jour : faire réaliser le buste de cette Marianne par un artiste professionnel en donnant aux élèves eux-mêmes le rôle de commanditaires.

La classe de 6e élue pour mener ce projet a travaillé tout particulièrement sur la Déclaration des Droits de l’Homme et sur l’histoire de Marianne. Lors des premiers contacts avec le sculpteur Eric de Laclos, les contours de la figure ont émergé, et les premières questions ont fusé, concernant son âge, son sexe, son apparence, ses attributs. C’est à l’issue d’une longue réflexion – et d’un vote démocratique – que des choix ont été faits, qui illustrent la parfaite compréhension par les élèves du langage et des enjeux symboliques à l’œuvre derrière l’allégorie républicaine.

Marianne

Pour que la Marianne du collège soit leur Marianne, les élèves ont puisé dans leurs codes comme dans l’histoire de la République. Ainsi la Marianne du collège Rameau est une adolescente reconnaissable à son sac en bandoulière. Symboles de Liberté, ses cheveux dénoués sont coiffés du bonnet phrygien, l’Égalité étant représentée par la cocarde et un t-shirt blanc, signe de simplicité et de neutralité. Ses traits métissés, qui sont ceux des origines variées des élèves, expriment une douce, sereine et bienveillante Fraternité.

Après avoir découvert avec fierté et émerveillement le résultat de leur "commande" dans l’atelier du sculpteur, à Champagny, les élèves ont entrepris d’expliquer eux-mêmes le sens de leur symbole républicain lors de la cérémonie du 3 juin, réaffirmant ainsi des principes de tolérance, de respect et d’unité d’une société dont ils sont les futurs acteurs.

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice