ac-dijon

En direct des établissements

Barre de partage

Lycée Raoul-Follereau de Nevers : vous avez dit "Naotisme" ?
En direct des écoles, collèges et lycées

Des jeunes autistes progressent grâce à un robot humanoïde. Permettre à des jeunes autistes de progresser grâce à un robot humanoïde c’est tout le sens du projet et du pari - réussi - Naotisme piloté par Thierry Mourot, enseignant de physique-chimie au lycée Raoul-Follereau de Nevers. Explications.

Le lycée Raoul-Follereau de Nevers est le premier lycée de l’académie de Bourgogne à avoir mis en place une classe de culture scientifique de robotique avec pour objectif de promouvoir en particulier l’orientation des filles vers des filières scientifiques et techniques dans l’enseignement supérieur. C’était durant l’année scolaire 2013-2014.

naotisme

Sous l’impulsion de Thierry Mourot, l’enseignant de physique-chimie référent de la classe de robotique, un premier contact est établi avec Didier Roy, chercheur au sein du laboratoire FLOWERS de l’INRIA (Institut National de la Recherche en Informatique et en Automatique), lors de la fête de la Science 2013 : c’est à cette occasion que l’utilisation du robot humanoïde avec des enfants autistes a été évoquée pour la première fois.

Un an plus tard, au mois de décembre 2014, la classe de robotique du lycée se dote de deux robots humanoïdes NAO grâce à la participation financière de la région Bourgogne.

Dès leur arrivée, ses robots humanoïdes sont utilisés dans le cadre d’un projet pour apprendre les gestes de premiers secours à des élèves de CM2 de l’école Romain-Rolland de Varennes-Vauzelles avec des ateliers mis en place par les élèves de terminale de la filière santé-sociale du lycée.

La présence d’un enfant autiste dans cette classe de CM2 permet de mettre en place au mois de juin 2015 les premières interactions avec le robot humanoïde qui sont déjà très enthousiasmantes...
Un nouveau néologisme, le mot « Naotisme »...
C’est en juin 2016 que Bernadette Amimacé, professeur de lettres modernes au lycée Raoul-Follereau, répond à la demande qui lui avait été formulée dans le cadre de la classe de robotique de concevoir un titre de projet fédérateur liant l’autisme et le robot humanoïde NAO : le mot NAOTISME était né.
Ce néologisme, le professeur l’a pensé en associant le mot grec « naos », qui signifie « navire », ce navire que l’on prend pour de longs et difficiles voyages, et le mot « autisme », car le projet NAOTISME est de fait, « Un voyage pour interagir contre les préjugés, un voyage entre deux univers, les autistes et nous ».

naotisme

Une rencontre déterminante...

Le mois de juin 2016 est décidément une période décisive : la rencontre avec Sandrine Chovet, professeure coordinatrice Ulis TSA (*) au collège des Courlis de Nevers, correspond au début de ce voyage entre l’univers des autistes et nous. L’idée de mettre en relation les jeunes de cette unité et le robot NAO allait sans doute permettre de décupler leur motivation pour travailler la programmation, suivre des cours en technologie, aborder des compétences de « Grands collégiens »...

Tout au long de l’année scolaire 2016-2017, ces jeunes autistes ont pu rédiger des programmes en français, apprendre à s’exprimer et à expliquer le fonctionnement de ces programmes en progressant à l’oral, en réalisant des parcours pour le robot, en déterminant des angles de rotation, en effectuant des mesures et des calculs en mathématiques...

Tous les mardis, entre 9h et 9h 40, une séance avec le robot humanoïde était programmée : NAO a permis à ces élèves de s’organiser, de se projeter, de réfléchir ensemble sur des difficultés, des problèmes, des erreurs.

Mais le plus important, c’est que NAO a été à l’initiative de vraies relations de travail et d’amitié au sein de ce dispositif. Il a permis la construction d’un groupe solide, avec des élèves qui n’hésitent pas à s’entraider, à s’intéresser aux productions des autres.
Les élèves de cette unité Ulis TSA ont compris qu’à travers ce projet ils progressaient, qu’ils avaient des compétences et qu’ils pouvaient les transmettre à d’autres collégiens ou même à d’autres adultes de l’établissement.

De nouvelles aventures en 2017-2018...

Pour cette nouvelle année scolaire, de nouveaux projets vont être élaborés dans le cadre de ce dispositif NAOTISME, mais une chose est sûre, les regards entre ces élèves de l’Ulis TSA ont évolué, leur complicité est plus grande et le groupe d’élèves est véritablement transformé...
Une petite citation de Sandrine Chovet qui suit pas à pas les progrès de ses élèves : « Nao, tu es tout petit, mais tu fais de Grandes Choses ! ».

Un nouveau challenge attend également le robot humanoïde NAO cette année, avec une intervention prévue au sein de l’UEMA (Unité d’enseignement en maternelle) de l’école primaire Pauline-Kergomard de Varennes-Vauzelles qui accueille 7 enfants autistes. En lien étroit avec Coralie Maugenest, l’enseignante coordonnatrice de cette unité, la première rencontre entre le robot humanoïde et les enfants a pu avoir lieu et semble déjà assez prometteuse...
Mais, pour cette nouvelle expérience, trois élèves de terminale de la filière santé-sociale du lycée Raoul-Follereau vont participer à l’aventure en proposant des activités (différents mouvements et déplacements) et des interactions entre les enfants autistes, le robot humanoïde et surtout, ces élèves de terminale...

Ulis TSA (*) : Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire - Accueil d’élèves avec troubles du spectre autistique

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice