Ressources institutionnelles

Barre de partage

Parcours Avenir en collège : un exemple

Lors de l'année scolaire 2018-2019 une expérimentation a été menée entre l'entreprise Vedrenne, une classe de 6ème du collège Félix Tisserand à Nuits Saint Georges et le Campus des Métiers et des Qualifications Alimentation, Goût, Tourisme. Cette expérimentation réussie a permis de développer les compétences et les connaissances du référentiel du parcours Avenir via un projet pluridisciplinaire en lien avec une entreprise locale.

 

Parcours Avenir (PA) :  un accompagnement sur mesure par les Campus des métiers et des Qualifications (CMQ) pour les collèges et lycées volontaires

Depuis 2018, les CMQ ITIP « Industrie Technologique Innovante et Performante » et AGT « Alimentation, Goût, Tourisme » proposent une démarche pédagogique s'inscrivant dans le PA et mettant en relation une classe d'un collège ou d'un lycée, un CMQ et une entreprise.


Pour l'établissement scolaire, l'objectif est de bénéficier d'un accompagnement à la mise en oeuvre du Parcours Avenir contribuant ainsi à :

- Créer du lien, du sens entre les enseignements et les métiers du monde de l'entreprise ;
- Réfléchir aux compétences nécessaires pour exercer un métier et anticiper son propre projet d'orientation ;
- Faire découvrir une entreprise du bassin d'emploi local, ses métiers.

 

Point de départ du projet :

Il est proposé au collège / lycée le scénario pédagogique suivant : une entreprise formule une commande aux élèves de la classe sur une problématique d'entreprise et les élèves travaillent en interdisciplinarité pour proposer une réponse. Le projet s'articule autour d'une ou deux visites pour découvrir l'entreprise et ses métiers.

 

Méthodologie en mode projet

Cet accompagnement permet une véritable démarche de projet donnant du sens aux enseignements, développant le travail collaboratif et impliquant davantage les élèves dans leurs apprentissages.

Pour plus d'informations, contacter

Aurélie Gimbert -CMQ AGT - aurelie.gimbert@ac-dijon.fr - 06 26 75 84 78

Angéline Ménager -CMQ ITIP - angeline.menager@ac-dijon.fr - 06 26 75 84 76



Projet expérimenté en 2018-2019

Point de départ du projet

Un chef d'entreprise formule une demande aux élèves de la classe, par exemple "notre entreprise veut développer une usine verte, nous faisons appel aux idées, conseils, propositions, aux projets des élèves". Ces derniers devront ensuite lui présenter en fin d'année leurs réalisations, s'inscrivant dans un cahier des charges préétabli.
Le collège Félix Tisserand a contacté l'entreprise Pagès-Vedrenne, entreprise située à Nuits Saint Georges et fabricant des sirops, crèmes et liqueurs de fruit  et leur a proposé de travailler sur un projet tout au long de l'année scolaire avec une classe de collégiens.

 

Déroulé chronologique

Mai 2018

- Les enseignants ont été sollicités pour participer à ce projet, cinq d'entre eux se sont portés volontaires ;
-  Les enseignants ont choisi de travailler avec le niveau 6ème, les élèves de cet âge étant ouverts à tout type d'activité.

Juin 2018

- Le Comité de direction de l'entreprise valide sa participation dans le projet.

Septembre 2018

A la rentrée, les six enseignants volontaires sont affectés sur la classe de 6ème choisie pour participer au projet.

Octobre 2018 : Lancement du projet

Une réunion de lancement est organisée avec l'équipe pédagogique concernée et la principale adjointe, coordinatrice du projet au sein du collège, l'entreprise Vedrenne et le Campus des Métiers et des Qualifications Alimentation, Goût, Tourisme.
 o  Validation de la problématique proposée par l'entreprise pour les élèves : « Inventer un nouveau sirop pour les adolescents français » ;
 o  Chaque membre de l'équipe pédagogique indique comment la problématique peut être intégrée dans le programme scolaire de l'année de 6ème ;
 o  Organisation de la première visite en entreprise par les élèves.

8 Novembre 2018 : découverte de l'entreprise

  • Découverte pour les élèves du processus de fabrication des sirops
       - La cassisseraie : explication sur la plante de cassis et les différentes variétés utilisées ;
       - La zone de réception des fruits ;
       - La cuverie ;
       - Le malaxeur ;
       - La ligne de production ;
       - Les sirops : dégustation à l'aveugle (sirops de cassis, pomme verte, 1 mocktail type pina colada sans alcool, sirop de gentiane (amer) + chocolat chaud
  • Présentation de la problématique posée par l'entreprise en mode théâtralisé, la directrice marketing sollicite les élèves : « nous n'avons plus d'idée de goût pour nos sirops, pourriez-vous nous aider ? »

Novembre 2018 à mars 2019 : Recherche et activités intégrées dans les enseignements

En lien avec les problématiques d'une entreprise industrielle de l'agroalimentaire fabriquant des sirops

  • Sciences et Vie de la Terre : conservation des aliments - fruits, reproduction ;
  • Français : produire des écrits variés : articles de presse, maîtriser les bases de l'écriture clavier, écouter pour comprendre un message oral, parler en prenant en compte son auditoire - écriture collective d'un article pour le site internet du collège suite à la première visite ;
  • Mathématiques : les volumes, les pourcentages (composition du sirop, statistiques à l'exportation...), les masses (dans la composition), et également la proportionnalité lorsqu'il faut passer aux grandes quantités de production ;
  • Physique-chimie : les matériaux dont le verre. Fabrication des billes de sirops par les élèves via une démarche scientifique permettant de sélectionner les ingrédients (ex agar-agar au lieu de gélatine) à utiliser et de définir un protocole de fabrication des billes ;
  • Technologie :
    o Identifier les principales évolutions du besoin et des objets, à partir d'un objet donné (ici les contenants pour le jus de fruits), les élèves situent les principales évolutions dans le temps en termes de forme, de matériaux, d'impact environnemental, de coût d'esthétique ...
    o Décrire le fonctionnement d'objets techniques, leurs fonctions et leurs constitutions, besoin, fonction d'usage et d'estime. A partir du fait que la société Vedrenne a besoin d'un nouveau sirop, les élèves vont s'interroger pour faire dégager la fonction d'usage, puis faire apparaître les points communs et les différences des autres sirops par un questionnement ;
    o Identifier les principales familles de matériaux, caractéristiques et propriétés, impact environnemental. La notion de matériau est à mettre en relation avec la forme de l'objet, son usage et ses fonctions et les procédés de mise en forme. Les élèves justifient le choix d'une famille de matériaux pour réaliser une pièce en fonction des contraintes identifiées.
  • Anglais : les couleurs, vocabulaire des fruits pour les arômes, savoir commander une boisson poliment et remercier, s'exprimer sur ses goûts après une dégustation et justifier.
  • Conseil et orientation : découverte du monde économique et professionnel et de la diversité des métiers. Réflexion sur la notion de métier à travers l'exemple de l'entreprise Vedrenne :
    o Découvrir les différents métiers et secteurs d'activités de l'entreprise
    o Savoir décrire ces métiers : apprendre à utiliser les outils de recherche d'information sur les métiers ;
    o Faire le lien entre les informations recueillies via ces outils et les témoignages des professionnels.

Février 2019 : Découvrir les diférents métiers de l'entreprise

Les élèves sont répartis en 5 groupes de 4 à 5 élèves et rencontrent successivement pendant 15 min un à deux salariés des services suivants qui présentent leur activité au sein de l'entreprise ainsi que leur parcours de formation :
   - Service logistique avec la présentation de l'entrepôt de stockage des produits finis, l'étape de préparation et vérification des commandes et les quais d'expédition ;
   - Service marketing et communication : la graphiste de l'entreprise montre les logiciels qu'elle utilise et comment elle prend les photos des bouteilles pour construire les plaquettes de communication de l'entreprise ;
   - Service export : les deux salariés expliquent ce qu'est l'exportation et la nécessité de connaître les contraintes réglementaires et douanières de chaque pays d'expédition. Elles indiquent la nécessité d'être trilingue pour exercer leur activité ;
   - Chaîne de production : présentation des ingrédients qui entrent dans la composition du sirop, la personne responsable de la production décrit son parcours de formation et son intégration dans l'entreprise suite à son stage de BTS en agroalimentaire ;
   - Service qualité et recherche & développement : les salariées expliquent les étapes de vérification de la conformité des sirops (goûts, colorimétrie...) ainsi que les recherches effectuées pour développer de nouveaux goûts de sirops.

Mars à mai 2019 : Préparation de la restitution

  • Restitution du projet à l'entreprise, aux parents d'élèves
  • Préparation à la finale du challenge Innov' , le projet s'inscrivant parfaitement dans les attendusdu concours.

 

La coordinatrice du Campus des Métiers et des Qualifications et la chargée de projet sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences des industries agroalimentaires de Créativ' ont proposé de travailler en mode projet dans le cadre d'ateliers thématiques. Elles ont proposé des ateliers et les ont co-animés avec les enseignants et la principale adjointe du collège.

La première série d'ateliers s'articulait autour des 5 thématiques phares du projet « Le sirop de demain » :
  - Présentation globale du projet : le déroulé, les étapes et la problématique posée par l'entreprise ;
  - Interdisciplinaire : les travaux menés en lien avec le projet dans les cours dans les différentes matières ;
  - La chaîne de production dans l'entreprise du cassis au sirop à déguster ;
  - Les métiers et la formation pour y arriver ;
  - Présentation et communication autour du produit fini, l'argumentaire et le slogan pour le vendre.
Avec pour objectif dans chacun des ateliers de faire ressortir les éléments suivants :
  - Ce que j'ai vu, ce que j'ai fait, ce que j'ai appris
  - Choix du support - comment je montre ce que j'ai vu, ce que j'ai, ce que j'ai appris
  - Les idées à retenir pour l'oral
  - Construction du support

Dans un second temps, les élèves ont suivi d'autres ateliers dédiés :
  - A la préparation de la présentation orale du projet, les élèves sélectionnés pour présenter le projet lors du concours ont participé à cet atelier. Les travaux menés ont été les suivants : écriture du texte de la saynète de présentation du projet, choix des personnages, apprentissage du texte, mise en scène, recherche et ajout d'accessoires pour le décor ;
  - Les 3 autres ateliers ont permis la construction des supports de présentation du projet. Ces supports ont été utilisés lors de la restitution des travaux à l'entreprise devant les parents d'élèves et la presse ainsi que sur le stand lors de la finale du concours Challenge Innov' :
     o Diaporama de présentation des métiers de l'entreprise dans lequel ont été intégrées les vidéos et photos prises lors de la seconde visite de l'entreprise ;
     o Une affiche présentant les mots valises travaillés en anglais pour vendre les jelly-billes (ex oranginales, cerisistibles, gourmenthes...) ;
     o Une affiche présentant l'interaction entre les enseignements du collège dans une approche interdisciplinaire et le processus de fabrication d'un sirop au sein de l'entreprise Vedrenne.

 

Mai 2019 : restitution du projet

  • Restitution à l'entreprise : Tous les élèves de la classe ont pu intervenir en présentant la saynète et les supports de présentation du projet. Etaient présents lors cette restitution le directeur général de l'entreprise Vedrenne, quelques salariés de l'entreprise, les parents des élèves de la classe, la principale adjointe du collège, les enseignants ayant participé au projet, la presse, le service Conseil Relation Ecole Entreprise du rectorat, l'inspecteur académique référent sur le Parcours Avenir, le Campus des Métiers et des Qualifications, Créativ' et des structures de la filière agroalimentaire : Vitagora et Opcalim.

       

      Quelques éléments de bilan

      • Apports pédagogiques pour les élèves 

         - Projet riche qui a permis de donner du sens aux enseignements pour les élèves ;
         - Découverte du secteur de l'agroalimentaire
         - Découverte des métiers d'une entreprise agroalimentaire
         - Les élèves ont travaillé de manière collaborative, découverte du mode projet, responsabilisation individuelle, chacun a contribué à la réussite ;
         - Le travail sur un temps long (année scolaire a permis d'ancrer les connaissances, rappel de tout ce qui a été vu dans le projet lors des ateliers de préparation et lors de la restitution).

      • Apports pour le collège

         - Les enseignants ont pu inscrire le parcours avenir dans les enseignements
         - Travail interdisciplinaire autour d'un projet commun
         - Introduction du travail en mode projet au sein d'un collège

      Verbatim

      Retour des élèves :

         « Maintenant, je comprends que ce qu'apprends maintenant va me servir plus tard. »
         « Je ne pensais pas qu'il y avait autant de métiers pour fabriquer un sirop »
         « J'ai énormément adoré ce projet »
         « J'ai vu des choses que je n'avais vu »
         « Impressionnant, je ne pensais pas qu'on pouvait exporter dans d'autres pays. Nuit saint Georges est tellement petit ».
         « Je ne savais pas que Vedrenne dans une petite ville comme Nuits Saint Georges envoyait des produits jusqu'en Asie »
         « J'ai appris beaucoup de choses comme tous les métiers »
         « Je ne pensais pas qu'il y avait autant de métiers et aussi d'autres façons de travailler, j'ai adoré ce projet. »

      Quelques retours de l'équipe pédagogique :

      • Principale adjointe : « L'idée de répondre à une problématique en invitant les enfants à créer un sirop, produit en soi attractif pour les enfants, nous a paru opportun, tant pour leur faire comprendre combien les disciplines sont complémentaires que pour leur montrer leur application dans le monde professionnel ou la vie de tous les jours ». « Le fait de travailler sur un projet concret, cela donne du sens aux apprentissages ».
      • Professeur d'Anglais : « J'ai apprécié le fait de travailler différemment, au début, nous ne savions pas sur quoi nous nous engagions, j'étais plutôt sceptique mais la classe de 6eme7 est partante pour tout et j'ai pris plaisir à partager. En anglais, les travaux se sont inscrits dans le programme dans le cadre d'une séquence un peu plus vaste sur la nourriture. »
      • Professeur de SVT : « Le projet s'intégrait particulièrement bien dans le programme via la conservation des aliments. Nous avons travaillé deux trimestres sur ce projet, et c'était plutôt intéressant d'aborder d'une autre façon les enseignements. Les enfants sont très volontaires et il y a eu une réelle implication de leur part. »
      • Aide laboratoire : « J'ai été emmenée dans le tourbillon du projet malgré moi. J'ai découvert le projet avec eux, c'est une nouvelle façon de travailler pour moi ça m'a permis de mieux connaître les élèves »
      • Physique-chimie : « La prouesse de ce projet a été de l'intégrer dans nos matières, c'est très motivant pour les enfants même si c'est chronophage ».

      Retour de l'entreprise

      • Directeur général : « Ce projet a été important pour l'entreprise puisqu'il lui permet d'être ouvert à l'extérieur, c'est déjà dans l'ADN de l'entreprise puisqu'elle est labellisée entreprise du patrimoine vivant, cela permet de partager nos savoir-faire »

       

      Barre de partage
      • Imprimer
      • Agrandir / Réduire

      Cartographie DSDEN

      sve

      Saisir les services de l'Etat

      SERV12

      Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

      services

      L'actualité de la rectrice