ac-dijon

Action éducative

Barre de partage
Mise en oeuvre

Cette circulaire relative à l'éducation à la responsabilité précise les conditions de mise en 'uvre d'une éducation à la sécurité en milieu scolaire.

Le système éducatif français a fait le choix d'une approche globale de l'éducation à la sécurité, prise en compte de manière transversale et interdisciplinaire, dans le cadre des horaires et des programmes ainsi que dans la vie scolaire.

L'éducation à la sécurité face aux risques relève des composantes du socle commun de connaissances et de compétences :

- Compétence 6 (sociales et civiques)

- Compétence 7 (développer l'exercice de l'autonomie et de l'initiative)

Le livret personnel de compétences (LPC) comprend :

- L'attestation de première éducation à la route (APER)

- Les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR1 et ASSR2)

- Attestation « Apprendre à porter secours » (APS)

- Attestation « Prévention et secours civique de niveau 1 » (PSC1)

En savoir plus

Sécurité routière

Le ministère de l'éducation nationale a fait le choix d'une approche globale de l'éducation à la sécurité qui s'inscrit dans une éducation à la responsabilité face aux risques, éducation prise en compte, de manière transversale et interdisciplinaire, dans le cadre des horaires et des programmes scolaires.

Enjeux et objectifs de l'éducation à la sécurité

La loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile redéfinit les principes qui régissent la prévention des risques, l'information et l'alerte des populations ainsi que la protection des personnes, des biens et de l'environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes.

Ce texte souligne que toute personne doit être en mesure, en fonction des situations auxquelles elle est confrontée, accidents de la vie courante, routiers, catastrophes résultant de causes naturelles ou technologiques majeures... :

  • de concourir par son comportement et selon ses possibilités à la sécurité civile ;
  • de veiller à prévenir les services de secours ;
  • de prendre les premières dispositions nécessaires.

L'éducation à la sécurité en milieu scolaire

Il entre dans les missions du ministère de l'Éducation nationale d'assurer la sécurité des personnels et des élèves dans l'enseignement primaire et secondaire, mais aussi de prévoir une éducation à la sécurité.

Le décret n°2006-41 du 11 janvier 2006, codifié dans les articles D. 312-40 à D. 312-42 du code de l'Éducation prévoit dans les établissements d'enseignement publics et privés sous contrat, l'obligation d'assurer :

  • une sensibilisation à la prévention des risques ;
  • une information sur les missions des services de secours ;
  • une formation aux premiers secours ;
  • un enseignement des règles générales de sécurité.

Cette éducation à la sécurité est une éducation citoyenne qui se construit de l'entrée à l'école maternelle à la fin des classes de lycée.

L'éducation à la sécurité s'appuie sur un réseau de correspondants académiques et départementaux « sécurité »

Désignés respectivement par les recteurs et les inspecteurs d'académie, ils sont l'interface entre le ministère, les établissements, les circonscriptions et les différents partenaires appliqués.

Ils contribuent localement à la mise en 'uvre effective de cette éducation dans ces trois domaines

- La sécurité routière

- La sécurité domestique

- Les risques majeurs

  • Comités de pilotage académique @ssr

Les correspondants académiques « sécurité » peuvent en faire partie.

  • Coordonnateurs « risques majeurs »

Ils sont nommés par les recteurs auprès des correspondants académiques « sécurité »

  • Médecins et infirmiers conseillers techniques auprès des recteurs et auprès des inspecteurs d'académie

Personnes ressources partenaires pour la sécurité routière

  • Chargés de mission sécurité routière (préfectures)

Issus du secteur public (Équipement, forces de l'ordre, Santé), du milieu associatif et socioprofessionnel, ils constituent un réseau d'experts en sécurité routière placés près du préfet de chaque département (mission d'animation, d'assistance, de conseil).

  • Sous préfets chargés de la sécurité routière

Ils sont chargés, par délégation du préfet, de l'animation de la politique locale de sécurité routière et plus particulièrement du développement des pratiques partenariales avec les collectivités locales et les autres acteurs locaux.

  • Coordinateurs sécurité routière (préfectures)

Cadres de la préfecture, ils sont les chevilles ouvrières de l'ensemble du dispositif de lutte contre l'insécurité routière. Ils lancent et suivent les enquêtes REAGIR (enquêtes pluridisciplinaires sur les facteurs de l'accident, diligentées après les accidents graves), élaborent et suivent les plans départementaux d'actions de sécurité routière avec les partenaires locaux, participent à la mise en 'uvre des actions locales et les évaluent.

  • Administrations, collectivités locales et partenaires locaux

Associés à l'élaboration du Document général d'orientations et des plans départementaux d'actions de sécurité routière (PDASR), ils réalisent des actions de prévention seuls ou en partenariat.
Inspecteurs départementaux de sécurité routière (IDSR)

Issus des administrations, collectivités locales, associations et milieux professionnels, ils réalisent les enquêtes REAGIR (enquêtes pluridisciplinaires, diligentées par le préfet, après chaque accident grave) et participent aux actions du PDASR.

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice