Toute l'actualité

Barre de partage
Conseil et coordination, personnes ressource
Pour l’aide au montage de projets et une mise en relation avec les intervenants culturels, les candidats peuvent contacter :

Dans un premier temps pour l’éducation nationale : les inspections d’académie des 4 départements

DSDEN de Côte d'Or – Appel à projets Patrimoines
2G rue du général Delaborde, 21000 Dijon
Tél. : 03 80 44 84 00
ce.dsden21@ac-dijon.fr

DSDEN de la Nièvre – Appel à projets Patrimoines
Place Saint-Exupéry, B.P.24 , 58019 Nevers cedex
Tél. : 03 86 71 86 71
ce.dsden58@ac-dijon.fr

DSDEN de Saône et Loire – Appel à projets Patrimoines
Cité adm., Bd Henri Dunant, BP 72512 71025 Mâcon
Tél : 03.85.22.55.45
ce.dsden71@ac-dijon.fr

DSDEN de l'Yonne, – Appel à projets Patrimoines
12 bis, Boulevard Gallieni, 89011 Auxerre Cedex
Tél. 03 86 72 20 00
ce.dsden89@ac-dijon.fr

La DRAC de Bourgogne
39-41, rue Vannerie 21 000 Dijon
Tél. : 03 80 68 50 50
contact.drac-bourgogne@culture.gouv.fr

Pour une mise en relation avec les intervenants culturels, les candidats peuvent également contacter :

Liaisons Arts Bourgogne
8-10 Apogée B - Rond-point de la Nation, 21000 DIJON
Tél. : 03.80.68.26.00
information@le-lab.info


Appel à projets "Patrimoines en Bourgogne"
Action

Cet appel à projets favorise la découverte du patrimoine de proximité et des métiers et savoir-faire du patrimoine.

566985662

Sont concernés tous les types de patrimoine régional :

  • patrimoine historique et artistique : archéologique, architectural, monumental, muséal ;
  • patrimoine naturel (paysages, jardins, cultures agricoles – candidature des Climats au patrimoine mondial de l’UNESCO), scientifique, technique ;
  • patrimoine immatériel : oral, folklorique, gastronomique, agricole, savoir traditionnel (métiers d’art, restaurateur, d’oeuvres) ;
  • patrimoine écrit : littéraire (écrivains et maisons d’écrivains), archives, bibliothèques ;
  • création plastique et audiovisuelle : oeuvres contemporaines dans l’espace public, 1 % artistique, photographie, cinéma ;
  • arts vivants : musique, danse, théâtre, cirque.

Les approches éducatives de ces divers types de patrimoines peuvent se fonder sur des sources documentaires, mais aussi sur le contact direct avec les oeuvres et les sites, ainsi que sur des rencontres avec les professionnels. Des pratiques comparatives, exploratoires, expérimentales et créatives peuvent être mises en oeuvre, via l’utilisation des TICE, les pratiques artistiques (plastique, photographique, littéraire, chorégraphique), la création d’événement et la médiation (organisation d’une visite, montage d’une exposition, publication de documents graphiques, visuels, audiovisuels).


La notion de « parcours artistique et culturel » sera mise en exergue par une progression logique de la démarche pédagogique et une articulation entre les séances d’intervention. Les élèves peuvent être invités à dialoguer avec une oeuvre, un lieu ou un élément du patrimoine.

Ils peuvent également être incités à réfléchir et questionner la notion de patrimoine, notamment :

  • sa définition et son étendue : quel patrimoine conserve-t-on et pourquoi ? Comment se forme une collection, comment protège-t-on un monument historique ? Comment se forme un fonds d’archives ? Comment se décide une fouille archéologique ?
  • son usage et son évolution : le patrimoine peut-il être protégé et fréquenté par le public ? Comment garder un patrimoine vivant, le conserver, le restaurer, le présenter ? Peut-on lui trouver un nouvel usage ? Peut-on créer une oeuvre contemporaine dans un patrimoine ancien ?
  • sa relativité : ce qui est patrimoine aujourd’hui et ici ne l’est pas forcément hier ou demain, ni ailleurs. Que peut-on détruire, restaurer, reconstruire ? Qu’est-ce que le « patrimoine mondial » de l’Unesco ?
  • ses professionnels : ce sont eux qui détiennent les connaissances, l’expertise et le savoir-faire. Comment évoluent les formations, les pratiques et les métiers ? Quelles sont les parts respectives de l'art, des sciences et des techniques ? Que font exactement les conservateurs, les archéologues, les archivistes, les restaurateur d’oeuvres d’art, les médiateurs du patrimoine, les architectes en chef des monuments historiques ou des bâtiments de France...
  • son cadre réglementaire : le domaine du patrimoine est soumis à des règlements et des lois mais aussi à des consultations et des accords négociés. Comment se prennent les décisions, qui sont les intervenants ?

Sont particulièrement bienvenus les partenariats multi-intervenants, qui peuvent associer des professionnels de la fonction publique (non-rémunérés) à des professionnels privés : bibliothécaire/illustrateur, restaurateur/conservateur du patrimoine, architecte/artisan d’art, ethnologue/conteur, etc.

Aspects pédagogiques et culturels

Le projet se déroule dans le cadre scolaire. Il est fondé sur un partenariat, avec un ou plusieurs intervenants qualifiés, dont au moins un rémunéré, dans le cadre d’un projet de l’enseignant et/ou d’une structure culturelle de proximité. Il doit offrir aux élèves une véritable valorisation de leur environnement proche et une forte initiation au patrimoine et permettre une ouverture culturelle. Il pourra s'inscrire en cohérence avec le « parcours artistique et culturel » défini par la circulaire interministérielle du 3 mai 2013. Il pourra également s'inscrire dans l'enseignement de l'histoire des arts. L'accompagnement éducatif, comme les activités périscolaires pourront offrir des terrains appropriés à la réalisation de projets partenariaux avec associations et collectivités.


Le projet doit déboucher sur une production finale (plastique, écrite, photographique, audiovisuelle, blog Internet, etc.) et sur un accompagnement photographique et vidéo du projet avec réalisation impérative d’un petit clip final de moins de 3 minutes. Le projet doit inclure une démarche d’évaluation.

Modalités de candidature et de financement

Les projets doivent être présentés à l’aide de la fiche de candidature fournie, accompagnée des documents demandés
(RIB, CV de l’intervenant).


La date limite de retour des candidatures est fixée au 15 novembre 2014.


La sélection des projets sera réalisée par une commission mixte et paritaire DRAC/académie (représentant le 1er et le
2d degré). Elle pourra aussi associer des personnalités extérieures et/ou des partenaires.


Le taux horaire pour des intervenants rémunérés est de 60 euros bruts, avec un plafond de 10h d’intervention.

Communication

Les porteurs de dossiers retenus pourront être reçus à la DRAC de Bourgogne au cours d’une réception coorganisée
avec le rectorat de l’académie de Dijon. Certains projets pourront faire l’objet d’un reportage filmé et diffusé publiquement sur les chaînes de télévision régionales, ainsi que d’articles de presse.

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice