ac-dijon

Les priorités données à l'école primaire

La loi d'orientation et de programmation constitue une étape majeure de la refondation de l'École qui a été érigée en priorité par la Nation. Elle prévoit plusieurs mesures pour :

  • la formation aux métiers d'enseignants ;
  • donner la priorité à l'école primaire ;
  • faire entrer l'école dans l'ère du numérique ;
  •  faire évoluer le contenu des enseignements ;
  • assurer la continuité des apprentissages de la maternelle au collège.

L'école primaire

L'école maternelle et l'école élémentaire constituent la première étape du parcours scolaire des élèves.

La priorité donnée à l'école primaire par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République répond à la nécessité d'assurer pour tous les élèves, à l'issue de l'école élémentaire, la maîtrise des instruments fondamentaux de la connaissance. La création d'un cycle associant le CM2 et la classe de sixième vise à renforcer la continuité pédagogique de l'école au collège.

A LA UNE +

 

Les nouveaux rythmes scolaires
à l'école primaire.

 Les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde, et la concentration sur une semain de 4 jours à partir de 2008, soit 144 jours contre une moyenne OCDE de 187 jours a aggravé les déséquilibres dans l'organisation des apprentissages.

La réforme des rythmes scolaires poursuit deux objectifs : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. La réussite des enfants à l'école primaire dépend pour une part essentielle des conditions dans lesquelles se déroulent leurs apprentissages.

Afin d'améliorer ces conditions d'apprentissage des élèves et de contribuer à leur réussite, une nouvelle organisation de la journée et de la semaine scolaires est mise en place dans le 1er degré.

En savoir plus sur les nouveaux rythmes scolaires en Côte-d'Or...

La maternelle et la scolarisation des moins de trois ans.

Le développement de l'accueil en école maternelle des enfants de moins de trois ans est un aspect essentiel de la priorité donnée au primaire dans le cadre de la refondation de l'école.

En favorisant un meilleur accès au langage pour les enfants qui en sont le plus éloignés, dans leur cadre de vie quotidien, la scolarisation avant l'âge de trois ans peut constituer une chance pour l'enfant, lorsqu'elle correspond à ses besoins et se déroule dans des conditions adaptées.

La scolarisation des moins de trois ans sera développée en priorité dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé.

 

Le dispositif "plus de maîtres que de classes".


« Ce dispositif nouveau repose sur l'affectation dans une école d'un maître supplémentaire. Cette dotation doit permettre la mise en place de nouvelles organisations pédagogiques, en priorité au sein même de la classe.
Il s'agit, grâce à des situations pédagogiques diverses et adaptées, de mieux répondre aux difficultés rencontrées par les élèves et de les aider à effectuer leurs apprentissages fondamentaux.
Le dispositif ne se substitue pas aux aides spécialisées, qui gardent toute leur pertinence pour les élèves en grande difficulté.

La détermination des modalités d'intervention du maître supllémentaire est à définir en équipe, en fonction des besoins des élèves.
» (extrait de la circulaire du 18 décembre 2012).

  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice