Pourquoi une urgence de l'action dans la prévention et la lutte contre l'illettrisme en Bourgogne ?

Les tests passés en 2014 par 783 266 jeunes de 17 ans lors de la Journée défense et citoyenneté (JDC) révèlent au niveau national, Métropole et DOM confondus, que 9,6% de ces jeunes sont en difficulté de lecture et n’accèdent pas à la compréhension des textes. Parmi ces 9,6% de jeunes, 4,1% sont repérés en très grande difficulté de lecture, ce qui les conduit à une situation proche de l’illettrisme.

Recherchez par mot-clés

Elèves

Si l’on s’en tient aux taux de la France métropolitaine, 8,6% des jeunes sont en difficulté de lecture, 3,5% en très grande difficulté de lecture. Or la Bourgogne fait partie des sept régions de France métropolitaine dont le taux de jeunes repérés en difficulté de lecture est supérieur à 9,5%.

Face à un taux national qui se stabilise depuis ces trois dernières années, on constate une baisse significative du taux régional pour l’année 2014. Pour autant, cette tendance ne saurait entre autres masquer de grandes disparités territoriales ce qui renvoie à l’une des priorités de la circulaire de rentrée parue au BO n°23 du 4/06/15 : agir contre les déterminismes sociaux et territoriaux.
 

Si l’on détaille les données dont on dispose :

  • En Côte d’Or (21) : 7,8% de jeunes en difficulté de lecture, dont 2,9% en très grande difficulté (2012 : 7,8% dont 2,9% - 2013 : 8,3% dont 3,2%) ;
  • Dans la Nièvre (58) : 11,3% de jeunes en difficulté de lecture, dont 4,2% en très grande difficulté ; (2012 : 11,2% dont 4,4% - 2013 : 11,7% dont 4,8%) ;
  • En Saône-et-Loire (71) : 9% de jeunes en difficulté de lecture, dont 3,3% en très grande difficulté (2012 : 10,8% dont 4% - 2013 : 10,4% dont 3,7%) ;
  • Dans l’Yonne (89) : 12,1% de jeunes en difficulté de lecture, dont 4,7% en très grande difficulté (2012 : 12,4% dont 5,2% - 2013 : 12,3% dont 4,5%).