Toute l'actualité

Barre de partage

Les élèves du lycée La Prat's de Cluny Ambassadeurs de la Mémoire
En direct des écoles, collèges et lycées

Les élèves du lycée La Prat’s à Cluny ont reçu des mains de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem leur diplôme d'Ambassadeurs de la Mémoire. Cette remise s'est tenue au sein du Mémorial de la Shoah à Paris à l'occasion de la rencontre nationale des Ambassadeurs de la Mémoire.

Après une première édition en 2015, le Réseau des lieux de mémoire de la Shoah (dont le camp de Rivesaltes, la Maison d'Izieu, le centre de Résistance et de déportation de Lyon, ou encore, le Musée de Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire), a organisé, du 25 au 28 janvier à Paris et Drancy, une rencontre de lycéens sur le thème de l'engagement.

mémorial mémorial

Auparavant, chaque groupe d'élèves, venus de 14 établissements (13 lycées généraux ou professionnels et un collège), avait travaillé, en partenariat avec une des institutions du Réseau des lieux de mémoire, dans le cadre des cours d'histoire ou d'un projet au sein des établissements.

Quinze élèves du lycée La Prat's s'étaient ainsi rendus en octobre au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), où de nombreux habitants ont tenté de protéger des juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le groupe a choisi d'étudier le parcours de Daniel Trocmé, jeune professeur de physique, appelé par son cousin, un pasteur protestant, pour diriger Les Grillons, une maison qui abrite alors des enfants juifs dont les parents ont été déportés. Puis la Maison des Roches, à quelques pas de là, où vivent une trentaine d'adultes, juifs, réfugiés espagnols ou allemands opposés au régime nazi.
Le 29 juin 1943, la police allemande rafle 18 de ces jeunes gens. Daniel Trocmé, absent lors de l'arrestation, choisit de se joindre à eux et de les accompagner en déportation. Il meurt quelques mois plus tard au camp de Maïdanek en Pologne.
Voilà qui légitime le choix porté sur cet enseignant, mort à 32 ans. "Il a refusé d'abandonner ces jeunes, alors qu'il aurait pu se cacher et s'enfuir. C'est ce qui nous a touchés", au-delà du courage dont Daniel Trocmé fait preuve en accueillant ces enfants et jeunes adultes munis de faux papiers, a expliqué Arthur, lycéen à La Prat's.

mémorial

Durant ces journées, les lycéens ont également rencontré plusieurs témoins et personnalités, comme Joseph Joffo, l'auteur du "Sac de billes", un rescapé du camp d'Auschwitz-Birkenau, Milo Adoner, la fille du ministre de l'Education Jean Zay, fusillé par la milice parce que juif, Hélène Mouchard-Zay, ainsi que Serge et Beate Klarsfeld.

Voir aussi.- blog Lieu de Mémoire de Chambon-sur-Lignon

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice