ac-dijon

Toute l'actualité

Barre de partage

plan étudiant

Une nouvelle plateforme

En savoir plus
#PlanEtudiants en clair !

Après 3 mois de concertation, 11 groupes de travail et 55 réunions mobilisant 250 participants et 29 organisations, le Premier ministre, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministre de l’Éducation nationale ont présenté, le 30 octobre, les mesures du Gouvernement en faveur de l’accueil et la réussite des étudiants. Zoom sur les principales mesures du Gouvernement pour donner à tous les moyens de réussir.

  • Hausse du budget de l’Enseignement supérieur

Le Gouvernement fait confiance à la jeunesse et fait le choix d’investir dans l’avenir. Le budget de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation est en 2018 de 13,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 194 millions d’euros par rapport au budget initial de 2017. A cela s’ajoutent 7,6 milliards d’euros du Grand Plan d’investissement sur la durée du quinquennat (avec 4 milliards d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche et 3,6 milliards d’euros pour l’innovation). 

  • Fin du tirage au sort

L’accès aux études supérieures est un droit pour tous les bacheliers. Suite aux difficultés rencontrées avec la procédure d'affectation post-bac, le Gouvernement met fin au tirage au sort.  Le nouveau système d’accès à l’enseignement supérieur a pour objectif de mieux orienter, mieux informer et mieux accompagner les futurs étudiants. Au 15 janvier 2018, une nouvelle plateforme plus simple et plus transparente sera ouverte. Elle rassemblera toutes les informations dont les bacheliers ont besoin : la composition de la formation, son taux d’insertion professionnelle, les taux de réussite des anciens étudiants.

  • Mise en place d’un parcours de réussite pédagogique

Parce qu’il est inadmissible qu’en moyenne 40% d’élèves échouent après 4 ans d’études, le Gouvernement a décidé de construire un parcours de réussite pour chaque étudiant afin qu'il  puisse choisir, en toute connaissance de cause,  son chemin pédagogique. Les projets d'études dans le supérieur doivent être appréciés en fonction du profil des bacheliers (constitué de leurs acquis au cours du secondaire) et non pas seulement des résultats au baccalauréat.  Les établissements ont l’obligation d’accepter tous les candidats. Pour les lycéens qui n’auraient pas les attendus qui correspondent à la formation qu’il a choisie, l’établissement a la possibilité de lui imposer un parcours personnalisé.

  • Pouvoir d’achat des étudiants

100 millions d’euros de pouvoir d’achat seront rendus aux étudiants dès 2018. La cotisation de sécurité sociale étudiante de 217 euros sera supprimée, et un investissement massif sera fait pour l’offre de soins sur les campus. Les bourses seront distribuées à date fixe chaque mois. 60 000 logements étudiants construits d’ici 5 ans.

  • Le logement étudiant

A hauteur de 430 euros/mois en moyenne, le logement est le premier poste de dépense des étudiants. Pour faciliter l’accès au logement, le Gouvernement lance le « Plan 80 000 » qui prévoit, sur la durée du quinquennat, la construction de 60 000 logements à destination des étudiants et de 20 000 logements pour les jeunes actifs. Une aide financière sera apportée aux étudiants issus de la classe moyenne qui n’ont pas les moyens de se loger. Par ailleurs, l’Etat se porte garant pour des étudiants ne pouvant fournir de caution locative aux propriétaires (en raison de leur situation familiale ou personnelle) via une caution locative unique, simple, gratuite et dématérialisée. Un nouveau bail mobilité spécifique de 1 à 10 mois sans dépôt de garantie est créé notamment à destination des personnes en stage.  Il offre un cadre nouveau adapté, sécurisé pour le bailleur comme pour le locataire. Plus d’informations sur www.messervices.etudiant.gouv.fr

  • Création de places dans les filières « en tension » et dans les filières courtes

Le nombre d'étudiants ne cesse d'augmenter chaque année : les inscriptions ont été multipliées par 8 en 50 ans. En 2018, on estime que 28 000 bacheliers supplémentaires par rapport en 2017 poursuivront leurs études. Passé cette hausse, le nombre annuel de bacheliers entrant dans l’enseignement supérieur devrait se stabiliser à près de 510 000 jusqu’en 2022.
 Pour accueillir ces nouveaux étudiants, le Gouvernement prévoit d’augmenter les capacités d’accueil des filières les plus demandées (sport, droit, psychologie, PACES...) ainsi que celles des filières courtes (BTS, DUT) qui permettent d’entrer plus rapidement dans la vie active, mais peuvent aussi permettre de revenir vers les filières longues.

Le Plan Étudiants : accompagner chacun vers la réussite
Communiqué

Le Plan Étudiants issu de la concertation lancée par Frédérique Vidal en juillet dernier, a été présenté, lundi 30 octobre 2017, par le Premier ministre, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, et le ministre de l’Éducation nationale.

 
 
1) LE PLAN ETUDIANTS EN 20 MESURES
2) CONSTRUIRE SON PROJET D'ETUDES
3) INFOGRAPHIE : LE CONSTAT
4) INFOGRAPHIE : AUTONOMIE
5) INFOGRAPHIE : LES CHIFFRES MARQUANTS
6) INFOGRAPHIE : DATES CLES EN TERMINALE
7) INFOGRAPHIE : LA METHODE
8) INFOGRAPHIE : ORIENTATION
Plan Étudiants : un meilleur accompagnement vers le supérieur


Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour envisager l'avenir avec confiance :

  • les 4 étapes du calendrier de terminale 2017-2018 pour réussir son entrée dans l'enseignement supérieur
  • les nouveautés de l'année 2017-2018
  • pourquoi ça change ?
  • ce qui change en terminale
  • ce qui change dans l'enseignement supérieur

Consultez la page "Plan Étudiants : informations pratiques pour les familles"



A noter, parmi les mesures annoncées, l’intégration en terminale de deux semaines dédiées à l’orientation, l'ouverture d’une nouvelle plateforme plus simple d’utilisation en janvier 2018, la suppression de la sélection par le tirage au sort, ou encore une offre augmentée dans les formations en tension. L’idée qui sous-tend cette réforme ambitieuse est de passer de l’enseignement supérieur pour tous, à la réussite dans l’enseignement supérieur pour chacun.

 
 
1) LE PLAN ETUDIANTS EN 20 MESURES
  • Mieux accompagner l'orientation au lycée
1. Deux professeurs principaux en classe de terminale pour accompagner individuellement les élèves dans la construction de leur projet d'études
2. Intégration dans l'année de terminale de deux semaines dédiées à l'orientation pour tous les élèves
3. Examen approfondi par le conseil de classe du projet d'orientation de chaque élève
4. Dialogue renforcé, sous l'autorité du recteur, entre enseignement secondaire et enseignement supérieur
5. Déploiement du dispositif "étudiant ambassadeur"
  • Un accès plus juste et plus transparent dans le supérieur
6. Suppression de la sélection par le tirage au sort
7. Une nouvelle plateforme plus simple et plus transparente
8. 10 vœux maximum et non hiérarchisés pour éviter les choix par défaut
9. Meilleure connaissance des attendus pour réussir dans la filière souhaitée
10. Prise en compte du profil de chaque lycéen et de ses choix
  • Une offre de formation post-baccalauréat sur mesure et rénovée
11. Un "contrat de réussite pédagogique" pour mieux suivre le parcours de l’étudiant
12. Un premier cycle sur mesure, personnalisé et modulable (+ ou – de 3 ans)
13. Renforcement du tutorat et de l’accompagnement des étudiants (nomination d’un directeur des études par champ disciplinaire)
14. Encouragement des nouvelles formes de pédagogie (pédagogie par projet, pédagogie inversée, enseignements par les pairs etc.)
  • Des conditions de vie étudiante au service de la réussite
15. Rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la Sécurité sociale dès 2018
16. Fusion des contributions "vie étudiante" pour rendre le système plus lisible
17. Soutien à la mobilité jusqu’à 1 000 euros pour un étudiant qui change d’académie
18. Création de nouveaux centres de santé au sein des universités pour améliorer l’accès aux soins de proximité
  • Un engagement financier massif de l’État de près d’un milliard d’euros pour accompagner la réforme
19. 450 millions d’euros du Grand Plan d’Investissement pour accompagner la mise en place des nouveaux cursus, la modularisation, la mise en œuvre des contrats de réussite et l’accompagnement personnalisé de chaque étudiant
20. 500 millions d’euros sur l’ensemble du quinquennat afin d’ouvrir des places, de créer des postes dans les filières en tension et de valoriser l’engagement des enseignants dans la mise en place de la réforme

2) Construire son projet d'études

L'accompagnement des élèves par la communauté éducative dès l'entrée en classe de seconde est déterminant dans la construction progressive et réfléchie de leur projet d'orientation post-baccalauréat. Dès cette année, plusieurs axes ont été retenus pour renforcer l'orientation en terminale.

Deux semaines de l’orientation pour mieux formuler ses choix

En lien avec le premier conseil de classe, une première semaine vise à aider les lycéens à préciser leur projet d'avenir. En dialogue avec les équipes éducatives, ils affinent leur connaissance des métiers et des études supérieures qui y conduisent.
Avant les vacances d'hiver, une deuxième semaine vise à éclairer les lycéens au moment de formuler leurs voeux d'orientation. Cette semaine coïncide avec la période des journées « Portes ouvertes » organisées par les établissements d'enseignement supérieur.

Le rôle renforcé du conseil de classe

Lors du conseil de classe du premier trimestre, l'équipe éducative prend connaissance des intentions des lycéens et formule des conseils et des recommandations pour alimenter leur réflexion et, le cas échéant, les aider à affiner leur projet. L'échange avec chaque lycéen se poursuit tout au long du deuxième trimestre.
Le conseil de classe du 2e trimestre examine les voeux des candidats afin de contribuer aux avis portés par le chef d'établissement. Chaque avis est transmis via une «fiche Avenir» aux établissements d'enseignement supérieur que le lycéen souhaite rejoindre. Durant toute cette période, les CIO et les psychologues de l'éducation nationale accompagnent les lycéens. Des volontaires en service civique au sein des CIO et des établissements scolaires sont également mobilisés auprès des lycéens sur des missions complémentaires d'aide à l'orientation : ce sont les étudiants ambassadeurs.

Deux professeurs principaux pour accompagner les élèves vers le supérieur

Deux professeurs principaux en classe terminale
Dans le cadre de la nouvelle procédure, les lycéens bénéficient des conseils et de l'appréciation de leurs professeurs pour chacun de leurs voeux. Pour assurer un accompagnement personnalisé de chaque lycéen, les établissements nommeront, dès le mois de décembre 2017, un second professeur principal en classe terminale.
Les professeurs principaux coordonnent le renseignement des "fiches Avenir" qui accompagnent chacun des voeux formulés par les lycéens. Ils en préparent une synthèse en vue du conseil de classe du 2e trimestre.

L'aide à l'orientation dans le cadre du tutorat

Les lycées peuvent choisir de renforcer le tutorat qui permet d'organiser l'accompagnement par un professeur d'un nombre limité d'élèves tout au long de leur scolarité au lycée. Le tuteur aide le lycéen dans l'élaboration de son parcours et l'accompagne dans ses choix d'orientation.

L'aide à l'orientation dans le cadre de l'accompagnement personnalisé

En outre, en classe terminale, l'accompagnement personnalisé intégré à l'horaire des élèves sera consacré, en complément des activités de soutien et d'approfondissement, à se préparer aux méthodes de l'enseignement supérieur et à la construction des choix d'orientation post-baccalauréat.

Des ressources numériques pour mieux accompagner les lycéens vers l'enseignement supérieur

De nouveaux outils numériques vont être mis à disposition des lycéens pour éclairer leurs choix d'orientation. Ces outils leur donneront des clés pour mieux s'orienter vers les filières de l'enseignement supérieur et les informeront sur les perspectives de poursuite d'études et d'insertion professionnelle qu'elles offrent.

Un nouvel espace Onisep dédié aux lycéens de Terminale

Un espace dédié aux élèves de terminale va être proposé par l'Onisep. Le lycéen y trouvera notamment :

  • le panorama des filières avec des taux de réussite selon le baccalauréat préparé (L, ES, S, différents baccalauréats technologiques, différents baccalauréats professionnels) et des informations sur les poursuites d'études les plus adaptées à chaque profil, des témoignages sur les métiers et les parcours jusqu'à l'insertion professionnelle ;
  • des « Mooc » (cours en ligne gratuits et ouverts à tous) proposés par les établissements d'enseignement supérieur pour comprendre le contenu des formations et les compétences attendues pour les suivre ;
  • un focus sur les filières en tension et sur les filières d'avenir.

Un service de conseil personnalisé renforcé

  • monorientationenligne.fr permet à chaque lycéen d'échanger par tchat, mail ou téléphone avec des conseillers et des étudiants ambassadeurs sur son projet d'avenir.
  • proposé par l'Onisep, ce service s'articule avec des moyens humains mobilisés en académie (Services académiques d'information et d'orientation, Délégations régionales de l'Onisep, CIO) en lien avec les Services universitaires d'information et d'orientation pour répondre de manière personnalisée et territorialisée à l'ensemble des demandes.

3) [infographie] le constat

PlanEtudiants : le constat


4) [infographie] autonomie


AUTONOMIE

5) [infographie] les chiffres marquants

Chiffres marquants

6) [infographie] dates clés en terminale

PlanEtudiants : dates clés en terminale

7) [infographie] la méthode

PlanEtudiant : la méthode

8) [infographie] orientation

PlanEtudiants : orientation

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice