ac-dijon

Barre de partage

Cycle cinéma européen
En direct des écoles, collèges et lycées

Dans le cadre du cycle du cinéma européen, cinq classes du secondaire de l’académie de Dijon, ont assisté, vendredi 12 février, à la projection du film « Mustang » de Deniz Gamze Ergüven.

Cycle du cinéma européen

La Délégation Académique à l’Education Artistique et à l’Action Culturelle, avec le soutien de la DRAC (Direction Générale des Affaires Culturelles), de l’ARP (société civile des Auteurs Réalisateurs-Producteurs) et du cinéma Devosge propose depuis la rentrée un cycle de projections consacré à la découverte du cinéma européen.

Dans ce cadre, plus de 250 élèves venant du lycée professionnel Antoine de Chenôve, des lycées dijonnais les Marcs d’Or, Monchapet, et le Castel mais également du collège Jean-Philippe Rameau de Dijon, ont assisté à la projection du film franco-turc Mustang.

Réalisé par Deniz Gamze Ergüven, « Mustang » raconte l’histoire de Lale et de ses quatre sœurs qui, après avoir joué avec des garçons, font face aux critiques des villageois et aux règles de vie de plus en plus strictes imposées par leur oncle et leur grand-mère. Le thème de la condition féminine est ainsi abordé et matérialisé par une maison qui, au fur et à mesure de l’histoire, devient un lieu sans échappatoire pour les cinq adolescentes.
 
En amont de cette séance les élèves avaient travaillé par le biais d’un projet pédagogique culturel d’analyse cinématographique.

« Nous avions déjà fait une critique de Crosswind (La croisée des vents) de Martti Helde Estoni, le premier film que nous étions allés voir dans le cadre de ce cycle. Pour Mustang, nous avons regardé la bande annonce mais nous avons aussi décrypté l’affiche », explique Isabelle Maupetit, professeur de français au lycée Monchapet.
 
Suite à la diffusion du film, l’équipe éducative a également effectué un travail d’exploitation pédagogique permettant d’aborder des problématiques sociétales. « Je suis heureuse de faire ça avec ma classe », ajoute Isabelle Maupetit, avant de conclure, « c’est très pratique car c’est gratuit pour les enfants, de plus, ce sont des films qui sont bien choisis, comme ici avec le thème de la femme. Nous allons sans doute faire un travail d’expression écrite sur le sujet en plus de parler du film en classe  ». Perrine Jeunhomme, professeur de français du lycée les Marcs d’Or a quant à elle, prévu « de parler des libertés et de travailler sur la dénonciation de l’esclavage et la condition des femmes ».
 
Une occasion donc pour les équipes pédagogiques d’aborder le thème de la condition féminine et du poids des traditions en classe. Mais surtout ce cycle européen offre la possibilité aux élèves de découvrir une autre culture avec ses défauts et ses qualités. Ce que confirme Julie, « ça m’a permis de voir que la pression sociétale les empêche de vivre comme nous le pouvons ». Pour sa camarade Inès « c’est une belle histoire, car ça montre que ce n’est pas la même culture, d’une manière assez poétique. En France, nous avons le droit d’avoir des amis masculins, là bas, c’est très mal vu ». Victorien,  juge quant à lui, ce film « très instructif ».
 
Vendredi 8 avril, le cinéma Devosge accueillera à nouveau des élèves pour le film croate, « The Priest Children » de Vinko Bresan.
 
Pour plus d’informations sur les inscriptions contactez : gaelle.cabau@ac-dijon.fr ou rendez-vous sur le site : www.artsculture.ac-dijon.fr

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Cartographie DSDEN

sve

Saisir les services de l'Etat

SERV12

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services

L'actualité de la rectrice