L’académie de Dijon engagée contre les LGBTphobies

Pour sensibiliser la communauté éducative aux discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle et mieux accompagner les élèves LGBT+, l’académie de Dijon s’engage en proposant plusieurs temps forts en ce début d’année.

Recherchez par mot-clés

Egalité-mixité Elèves Actualités

Former les professionnels socio-éducatifs de l’académie 

« Prise en charge des publics LGBT+ dans l’affirmation de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre », c’est le thème de la formation qui a réuni inspecteurs, CPE, infirmières, assistantes sociales, psy-EN ou encore professeurs documentalistes de l’académie le mardi 19 janvier.
 « Ce sont des situations auxquelles nous avons tous déjà été confrontés » constate Cécile, assistante sociale, à l’issue de cette première session. Lors de cette journée, une dizaine de professionnels socio-éducatifs de l’académie ont partagé leurs expériences et exposé leurs doutes face aux questionnements des élèves LGBT+. « Il y a une volonté de monter en compétences pour avoir une légitimité auprès des jeunes d’une part, et de l’équipe éducative d’autre part » explique Marion Bagnard, formatrice au sein de la Ligue de l’enseignement. « C’est une thématique assez nouvelle et on note un décalage entre les générations : les élèves utilisent parfois des termes inconnus des équipes éducatives, "non-binarité" par exemple, très utilisé sur les réseaux sociaux mais peu médiatisé, poursuit Armand Dubois. Au travers de cette formation, nous les aidons à identifier les situations, à évaluer l’état d’esprit de l’élève et nous leur donnons des réponses pour l’accompagner au mieux ».

Parmi les interrogations soulevées par les participants : vers qui orienter l’élève en demande de soutien ? Assistante sociale, infimière, CPE ? Doit-on mettre en place des référents dédiés au sein de l’établissement ? Quelles actions éducatives appliquer dans une situation de harcèlement à l’égard d’un ou d’une élève LGBT+ ? « Nous sommes tous d’univers différents et cette formation nous permet de confronter nos regards, note Mickaël. Dans l’intérêt de l’enfant, il est essentiel de développer ce travail collaboratif, notamment sur cette thématique ».
Une seconde journée de formation aura lieu le 22 février avec ce même groupe, cette fois avec un focus sur la Trans-identité. Un rendez-vous que les participants attendent avec impatience : « les enseignements étaient très complets et cela me permet d’avoir une autre approche des difficultés que l’on peut rencontrer face à ces situations », estime Sandrine. « Les intervenants sont très compétents, ajoute Cécile. Cette formation est pour moi une réelle plus-value. ».
Les participants se réuniront ensuite tout au long de l’année pour poursuivre le travail enclenché et réaliser des fiches pédagogiques qui seront mises à disposition des équipes éducatives des établissements scolaires.

Un séminaire sur les enjeux relatifs au genre et à l’orientation sexuelle à l’Ecole


Premier événement d’envergure organisé sur la thématique du genre et de l’orientation sexuelle à l’Ecole, le séminaire contre les LGBTQ Phobies s’adressait à l’ensemble des personnels et des représentants lycéens de l’académie. Il s’est déroulé le jeudi 21 janvier, en présentiel et à distance. La matinée a été marquée par les interventions de Gabrielle Richard, sociologue du genre et chercheure à la chaire de recherche sur l’homophobie de l’université de Québec-Montréal, et Elisabeth Ronzier, maîtresse en droit privé et ancienne présidente de SOS Homophobie.


Les participants se sont ensuite vus présenter différentes associations locales et nationales investies dans la lutte contre les discriminations et l’accompagnement des personnes LGBT. La médiatrice d’académie, Marie-Françoise Durnerin, a également détaillé sa fonction et rappelé sa disponibilité auprès des personnels.
L’après-midi était consacré à quatre ateliers portant sur des thématiques aussi variées que la lutte contre la banalisation des injures ou la conception d’un projet pédagogique autour des LGBTphobies.
Une journée riche en échanges et en enseignements qui a suscité des retours très enthousiastes de la part de la communauté éducative de l’académie.