Les élèves ruraux sont-ils défavorisés ?

En 1995, la DEEP et les Inspections Générales mènent une enquête approfondie sur le système éducatif en milieu rural, dont les résultats sont confirmés en 2018 par le rapport de la Mission Ruralité de l’IG.

En 1995, la DEEP et les Inspections Générales mènent une enquête approfondie sur le système éducatif en milieu rural, dont les résultats sont confirmés en 2018 par le rapport de la Mission Ruralité de l’IG.

Ces enquêtes mettent en évidence trois caractéristiques majeures :

  • Les résultats des élèves ruraux sont proches de ceux des élèves urbains à l’école primaire et à l’entrée en sixième, souvent même meilleurs ;
  • La rupture entre élèves ruraux et urbains se manifeste au collège : les orientations sont très différentes, avec une sur-orientation des élèves ruraux vers le lycée professionnel et cette sous-poursuite d’études perdure de 1995 à aujourd’hui ;
  • Le rapport de 2018 pointe un élément important : les enseignants sont plus jeunes et moins « installés » dans les écoles et collèges de petite taille, où ils sont aussi plus isolés.

La sous-poursuite d’études supérieures est bien la caractéristique durable du « rural éloigné » et relève de nombreux facteurs.