"Le buffle qui voulait être dominant" par les CM1 de Pouilly-sur-Loire

Les élèves de CM1 du groupe scolaire Jean Monnerot ont écrit un recueil de contes.

Ce recueil renferme des univers fantastiques peuplés de licornes, d'elfes, de dragons, de princesses,...et de bien d'autres héros.
Attention, des méchants, des dangers et des quêtes sont présents !


Pour le plus grand plaisir de nos auteurs en herbe et pour vous divertir, cet ouvrage ne compte pas moins de 12 contes.

En voici un aperçu...

Le buffle qui voulait être dominant

Il était une fois un petit buffle, qui s'appelait « Mufle ». Tout le monde se moquait de sa petite taille. Il voulait devenir le taureau dominant. De cette manière, plus personne ne pourrait se moquer. Alors, il alla voir le sage. Il lui demanda :

- « Comment puis-je devenir plus grand et fort ? »

- « Une légende raconte qu'un fruit donne le pouvoir d'être dominant. Il pousse dans la vallée des cent périls. » répondit le sage.

Mufle partit immédiatement. Il sortit du pré et atterrit dans une forêt. Il se rappelait toutes les histoires sur cette forêt, des dizaines de taureaux y sont morts. Il y a des loups, des ours, des serpents et tout un tas d'espèces terrifiantes et dangereuses. Notre courageux buffle entendit un bruit.

- « AAAAAAh ! ».

Mais ce n'était qu'une marmotte, ce qui signifiait qu'il devait y avoir une vallée pas loin. Peut-être celle que Mufle cherchait. Il marcha pendant au moins quatre bonnes heures. Puis soudain :

- « Je le vois, un petit arbuste avec un seul fruit ! » s’exclama Mufle. Le petit buffle commença à presser le pas, mais un loup mi-rhinocéros mi-corbeau apparut.

- « Ahhhh un lounorbeau. Comment vais-je surmonter ça ? ... J'ai une idée ».

Muffle courut à toute allure sur la falaise. Le lounorbeau le suivit de près et Muflle continua de foncer. Une pierre se détacha et tomba sur le lounorbeau.

Sauvé Muffle atteignit son fruit, il le mangea d'une traite et retourna chez lui.

Il revendiqua le titre de dominant et l'obtint, persuadé que le pouvoir du fruit fonctionnait.

Sauf qu'en réalité le sage lui avait menti, le fruit n'était pas magique…