Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire

Le 5 novembre, le ministère de l’Education nationale et l’Unesco organisent une conférence internationale en ligne pour sensibiliser personnels et grand public à cette thématique.

Chaque année, une journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire se tient le premier jeudi de novembre. En 2020, l’événement évolue et devient la Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire.

Dans ce cadre, le ministère de l’Education nationale et l’Unesco organisent une conférence internationale sur la lutte contre le harcèlement entre élèves jeudi 5 novembre. Cet événement, qui s’appuie sur les engagements pris lors de la réunion des ministres de l’Éducation du G7 sous la présidence française en juillet 2019, vise à créer une dynamique mondiale pour mettre fin au harcèlement à l’école, en sensibilisant tous les acteurs, en échangeant sur les bonnes pratiques et en mobilisant les gouvernements, les experts et la communauté éducative.

Retransmise en ligne de 13h à 15h, la conférence s’adressera à la fois aux équipes éducatives, aux professionnels du médico-social et au grand public. Au programme : de nombreuses tables rondes interactives impliquant des ministres, des experts et des représentants de la communauté éducative, avec des messages de personnalités et des témoignages. Des professionnels spécialisés dans la lutte contre le harcèlement présenteront les conclusions de leurs travaux.

Pour suivre l’événement en direct : https://www.education.gouv.fr/conference-internationale-sur-la-lutte-contre-le-harcelement-entre-eleves-306742
Ce rendez-vous donnera également le coup d’envoi de la campagne annuelle Non au harcèlement, avec la diffusion d’un clip de sensibilisation qui prendra pour thème la protection des plus jeunes. L’objectif est de sensibiliser l’ensemble des professionnels concernés et les parents d’élèves d’élémentaire à ces problématiques qui touchent de plus en plus d’enfants dès le CP, afin que ces situations soient prises au sérieux par les parents et prises en charge par les établissements.

Selon l’UNESCO, plus de 30% des élèves dans le monde ont été victimes de harcèlement, avec des conséquences dévastatrices : chute des résultats, abandon scolaire, problèmes de santé physique et mentale. Par ailleurs, le confinement imposé dans le cadre de la pandémie de COVID-19 a entraîné une forte hausse du temps d’écran, qui peut exposer les jeunes à un risque accru de cyber-harcèlement. Victime ou témoin, composez le numéro vert 3020 (0800 200 000 pour les situations de cyber-harcèlement).

Retrouvez des ressources et conseils sur le site national Non au harcèlement : www.nonauharcelement.education.gouv.fr