Référent(e)s départementaux(ales) de lutte contre le harcèlement scolaire

Groupe de lycéens

L'académie de Dijon recrute quatre référent(e)s départementaux(ales) de lutte contre le harcèlement scolaire, pour les départements de la Côte-d’Or, la Nièvre, la Saône-et-Loire et l'Yonne.

La lutte contre le harcèlement scolaire est une priorité pour les services de l’éducation nationale et ses partenaires. En qualité de référent(e) départemental(e), vous jouerez un rôle majeur dans le programme de prévention du harcèlement à destination des écoles, collèges et lycées.

Missions et activités

Un contexte particulier

La lutte contre le harcèlement scolaire est une des priorités de l’institution scolaire.

Le harcèlement à l'École prend des formes variées : violences verbales, psychologiques, physiques. Le plus souvent, le harcèlement se dissimule derrière des violences qui s’accumulent jusqu’à susciter un sentiment de honte, de persécution et d’isolement chez l’élève harcelé. C’est un fléau qui frappe de trop nombreux élèves, avec parfois des conséquences dramatiques. Aussi, chaque situation signalée doit faire l’objet d’un traitement en réactivité.

En savoir plus sur la politique de lutte contre le harcèlement scolaire.

Le rôle du / de la référent(e) départemental(e)

Les référents départementaux sont destinataires des cas de harcèlement signalés par les appelants au numéro vert 30 18 ou par courrier, des signalements opérés par les écoles ou établissements ou des courriers d’interpellation adressés au ministre de l’Éducation nationale. Leur périmètre d’action concerne les écoles, collèges et lycées du département. Quel que soit le mode d’alerte, ils sont chargés de contacter les personnes ayant signalé́ la situation et de documenter la situation pour en permettre une bonne compréhension. Ils supervisent ou accompagnent ensuite les écoles /établissements dans le règlement des situations et en assurent le suivi. Si besoin, ils peuvent être amenés à se déplacer sur site pour rencontrer les différents acteurs et leur apporter conseil. En tout état de cause, ils veillent à la bonne information de l’ensemble des acteurs de la situation.

Leur travail s’établit en coordination avec une équipe pluri-catégorielle de référents harcèlement : assistante sociale, infirmière, inspecteurs, chef de pôle vie de l’élève, … Ils assurent un suivi de chaque situation sur l’application « Stop harcèlement » jusqu’à sa pleine résolution.

Les référents départementaux participent à la réunion académique bimensuelle qui permet d’échanger sur les situations les plus sensibles.

Ils réalisent un bilan quantitatif et anonyme des cas traités dans le département, bilan qui est transmis au directeur académique du département ainsi qu’aux référents académiques. Ce bilan vient à l’appui de leur participation à la mise en place des politique éducatives qui ont trait à cette thématique.

Une action éminemment partenariale et en réseau

Les partenaires réguliers des référents départementaux sont nombreux : directeurs d’école, chefs d’établissement, inspecteurs de l’Éducation nationale, inspecteurs établissement et vie scolaire, référents académiques et départementaux harcèlement, service de santé-social scolaire, équipe mobile de sécurité, forces de sécurité (cyberharcèlement), IA-DASEN, directeur de cabinet du recteur.

Placés sous l’autorité du directeur de cabinet du recteur, les référents académiques animent le dispositif de prévention et de formation et sont à l’appui pour le traitement des situations les plus sensibles. Ils supervisent le suivi du traitement des cas de harcèlement signalés et coordonnent l’action des référents départementaux. Ils s’assurent que les situations signalées ont été́ traitées et peuvent accompagner les différents acteurs dans la résolution des situations. En lien avec le ministère, ils déclinent au niveau académique la politique publique de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire en organisant par exemple des formations, en relayant les informations et les outils. Ils organisent les déclinaisons académiques du prix « Non au harcèlement ».

Profil recherché

Savoirs :

  • Connaissance des problématiques liées au harcèlement entre élèves,
  • Connaissance de l’institution et de son organisation 1er et 2nd degrés,
  • Connaissance des protocoles et méthodes de traitement des situations.

Savoir-faire :

  • Compétences rédactionnelles pour l’élaboration d’écrits professionnels (notes administratives, documents de présentation, bilans d’activités, invitations, ordre du jour...),
  • Aptitude à l’analyse, à la synthèse,
  • Sens de l’organisation, réactivité et force de proposition,
  • Connaissance des logiciels de bureautique.

Savoir-être :

  • Qualité d’écoute, discernement, diplomatie et sens de la médiation,
  • Disponibilité,
  • Respect de la confidentialité
  • Capacité de travail en équipe,
  • Éthique et responsabilité dans le respect des principes du service public d’éducation,
  • Loyauté et capacité à rendre compte à sa hiérarchie,
  • Autonomie.

Descriptif de l’employeur

Le descriptif général de l’Académie de Dijon

L’éducation nationale est le 1er employeur public de France et l’Académie de Dijon, le 1er employeur de proximité au sein des 4 départements qui la composent (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne). Elle emploie 27 000 personnels et scolarise près de 140 000 écoliers du 1er degré dans 1 796 écoles, et près de 130 000 élèves du 2nd degré dans 60 lycées et lycées professionnels (public et privé), 3 établissements régionaux d’enseignement adapté et 183 collèges (public et privé). L’académie compte également 45 700 étudiants (classe prépa, BTS et Université) et 8 900 apprentis.

Les valeurs républicaines, la laïcité, la citoyenneté, la culture de l’engagement et la lutte contre toutes les formes de discrimination, au service d’une école inclusive et de l’accompagnement de chaque élève dans son propre domaine d’excellence, sont au cœur de la mission de tous ses agents.

N’hésitez-pas à rejoindre la maison éducation nationale !

La Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN)

La Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) est placée sous la responsabilité  du / de la directeur / directrice académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Le ou la DASEN représente le recteur au niveau départemental et est plus particulièrement responsable des établissements scolaires de la maternelle à la sortie du lycée.

Retrouvez la présentation et l’organisation des DSDEN sur le site du Rectorat :

Nos atouts en qualité d'employeur

  • Une action sociale riche et proposée aux titulaires comme aux contractuels
  • Une vraie politique d’accueil des nouveaux arrivants avec un livret d’accueil en ligne pour préparer son arrivée : livret d'accueil | portail des territoires
  • Un environnement de travail moderne, notamment numérique : portail agent dématérialisé, libre-service RH (Colibris) et supports (PIA)
  • La proximité comme ADN → feuille de route RH, RH de proximité, etc.
  • Une organisation du travail collaborative favorisant flexibilité et autonomie : esprit et outils collaboratifs,
  • Accès aisé transports en commun et prise en charge de l’abonnement mensuel à hauteur de 75% (dans la limite d’un plafond interministériel), parking VL et vélo à proximité, etc.
  • Politique de RSE  et QVT (labels, chartes, etc.).

Mise à jour : janvier 2024