OLYMPIADES DE PHYSIQUE

Les Olympiades nationales de physique sont organisées depuis 1992 par la Société française de physique (SFP) et l'Union des professeurs de physique et de chimie (UPPC).

Que sont les Olympiades de physique ?

Les Olympiades de physique sont un concours scientifique expérimental destiné à des élèves des classes de seconde générale et technologique, de première et de terminale scientifique et technologique. Il s'agit de :

  • sensibiliser les lycéens aux activités scientifiques en les rendant acteurs
  • éveiller des vocations de physiciens et plus généralement de scientifiques
  • développer leur capacité à communiquer avec les autres

Deux équipes de l’académie de Dijon ont été primées lors de la finale nationale des Olympiades de physique 2021 qui s’est tenue à distance les 29 et 30 janvier derniers

  • une équipe du lycée Carnot avec le projet « Poulpe Fiction »
  • une équipe du lycée Eiffel avec le projet « Résiste, c’est bon pour la planète »

Poulpe Fiction (projet du lycée Carnot)

Antoine Colas, Jean Peruta, Lucie Pobelle, trois élèves de terminale au lycée Carnot à Dijon se sont intéressés à la vision du poulpe et au paradoxe suivant : bien que daltonien, cet étonnant animal parvient à distinguer les couleurs de son environnement !

Sous la supervision de leurs professeurs de physique-chimie, MM. Julien Barthes et Hervé Lefranc, les élèves ont mené des expériences d'optique qui leur ont permis de comprendre et d’expliquer les phénomènes physiques à l’œuvre lors de la propagation des rayons lumineux dans un œil de poulpe.

La qualité de leur travail a été soulignée par le jury des Olympiades de physique qui leur a attribué un deuxième prix lors de la finale nationale.

La relève se prépare d’ores et déjà puisque deux autres groupes se préparent à participer aux Olympiades de physiques en 2022. Sur leur temps libre, ils se retrouvent tous les mardis midi pour mettre en place des expériences afin d'expliquer des phénomènes originaux comme les rebonds multiples de balles ou les impacts dans des fluides aux propriétés bien particulières.

Résiste, c’est bon pour la planète (projet du lycée Eiffel)

Lilian Baudry et Arthur Matteos Martin, élèves de terminale au lycée Eiffel à Dijon, ont souhaité développer un appareil capable de mesurer la résistance thermique de l’association de plusieurs matériaux de récupération dans le but d’obtenir la meilleure résistance thermique possible. Grâce à l’accompagnement de leur professeur, M. Olivier Clémence, ils ont pu mener ce projet à bien et le présenter lors de la finale nationale des Olympiades de physique au cours de laquelle ils ont obtenu un deuxième prix.

Des appareils tels que celui qu’ils ont développé existent déjà, mais ils sont très onéreux. Le dispositif réalisé par les élèves ne dépasse pas les 50 euros mais affiche des valeurs précises et très proches des standards.
L’idée est de partager l’ensemble des données (programme, matériel, fichiers d’impression 3D, etc.) permettant de fabriquer le dispositif afin de l’utiliser pour élaborer de nouveaux matériaux de récupération performants thermiquement. Des contacts avec l’ONG « architectes de l’urgence » pourraient donner une nouvelle envergure à cette aventure !

 Ce projet passionnant a permis aux élèves d’aborder de nombreux domaines, comme la physique, la programmation de microcontrôleurs, les sciences de l’ingénieur, mais aussi la communication à l’oral, le travail en équipe et bien d’autres compétences qu’ils sauront certainement mettre à profit cette année et dans leur poursuite d’études.

Lors de l’exigeante finale du concours national, le jury a souligné les grandes qualités du dispositif et de la démarche scientifique envisagée.

L’aventure n’est peut-être pas terminée, la sélection pour la finale nationale du concours CGénial lycée approche… Souhaitons leur bonne chance !