Les projets des équipes éducatives

Les équipes éducatives de l'académie de Dijon mènent de nombreux projets autour des enjeux mémoriels.

Année scolaire 2023-2024

Projets labellisés dans le cadre du 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire

24 projets pédagogiques ont été labellisés par le Comité académique lors des 1ère et 2ème campagnes de labellisation.

Une nouvelle campagne de labellisation s’ouvrira à la rentrée de septembre 2024. 

Les productions réalisées dans le cadre du 80ème anniversaire peuvent être retrouvées sur la page dédiée

 

79ème anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie face aux Alliés à Laignes

Le 7 mai 2024, les élèves de l'école élémentaire, les collégiens, les résidents de l'EHPAD de Laignes, des porte-drapeaux et représentants des associations de mémoire se sont retrouvés au monument de la Résistance de la commune. 

Afin de préparer cette commémoration, des arbres de la liberté avaient été préparés.

Ces arbres ont été garnis avec les éléments suivants : 

  • Des parachutistes confectionnés par les élèves de CP de Mme Elisabeth BRUN ; 
  • Des barges et des chars réalisés par les élèves de CE1-CE2 et CM1 de Mme Pauline CASTELLAN ;
  • Des avions construits par les élèves de CM1 et CM2 de Mme Anabelle SCHOLTES et Mme Marielle LEFILS ;
  • Des résistants F.F.I et F.F.L. confectionnés par les collégiens de Mme Sophie LEFEBVRE ; 
  • Des vignettes et photographies rendant hommage aux maquis et résistants locaux sélectionnées par les résidents de l'EHPAD, supervisés par Mme Marjorie FARION. 

 

Sur les traces de la Shoah

Les élèves de la classe de Troisième du collège François de la Grange à Liernais ont eu la chance de pouvoir participer à un projet mémoriel qui les a conduit à visiter la Pologne, et plus particulièrement Cracovie ainsi que les camps d'Auschwitz-Birkenau. 

Leur carnet de voyage permet de retracer leur parcours et les enseignements acquis : 

Cliquez sur l'image pour accéder au carnet de voyage

 

 

Commémoration du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie

Les élèves de l'école primaire Jean-Pierre RECQ et du collège Emile LEPITRE de Laignes ont réalisé des jardinières commémoratives dans le cadre de la commémoration du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie.

Deux séries ont été réalisées :

  • La première par les élèves du collège (6e à 3e) et pour laquelle chaque élève avait pour mission de confectionner un bâtonnet avec une image et quelques mots en lien avec un aspect de ce conflit ou de sa commémoration.
  • La seconde par les élèves de CM1/CM2 constituée d'une frise chronologique, d'objets symboliques comme une tour Eiffel, un chameau, des noms de rues, des drapeaux, des unes de journaux, mais également des fiches thématiques sur l'art postal ou encore la journée du 19 mars.

Une cérémonie de commémoration a été organisée au pied du mât républicain du collège Emile LEPITRE de Laignes en présence de tous les élèves, mais également des représentants de la municipalité, des associations de mémoire, des porte-drapeaux et de quelques résidents de l'EHPAD.

Une élève du collège, Aliona CHARTON, a été porte-drapeau.

Les jardinières ont ensuite été exposées à la mairie de Laignes.

Ces actions ont été menées par une équipe d'enseignantes (Mme Elizabeth BRUN, Mme Marielle LEFILS, Mme Pauline CASTELLAN, Annabelle SCHOLTES et Mme Sophie LEFEBVRE) et une animatrice (Mme Marjorie FARION), avec le soutien de Mme Mélina SERVARI (Principale du collège), mais aussi M. Michel ANTONI (Maire de Laignes) et M. Michel BLANDIN (représentant de la FNACA).

 

Histoires croisées des tsiganes et des juifs : quand les préjugés "ordinaires" conduisent au génocide

Ce projet a été réalisé dans le cadre d'un projet "mémoire" qui a conduit plusieurs élèves du lycée international Charles de Gaulle à visiter des lieux et non-lieux de mémoire.
Ce film a été réalisé par ANDRÉ Camille, CHALUMEAU Clara, JEANNEAUX Tess et TEWES Chloé, sous la supervision de madame MARGARITO Frédérique et de monsieur VOUZELLE Dimitri.

Ce projet a également donné lieu à la réalisation d'une série de podcasts disponibles sur le site de Radio Shalom Dijon : 

Cliquez sur l'image pour écouter les podcasts

 

Manouchian, une vie de combats

Depuis septembre 2023, 30 élèves de 3ème du collège Rameau de Dijon, accompagnés par leurs enseignants d’histoire, de lettres, d’arts plastiques et de musique, ont réalisé un important travail de mémoire en réalisant un documentaire rendant hommage à Missak Manouchian.

Les élèves et les enseignants ont pu s’appuyer sur l’expertise scientifique d'historiens (Denis Peschanski, Jean Vigreux, Olivier Barbarant) et les compétences techniques de l’Académie d’Arts Appliqués, structure voisine du collège Rameau, au quartier de la Fontaine d’Ouche.

La valeur de ce projet a d’ailleurs été reconnue par le label 80ème anniversaire de la Libération et par l'invitation des élèves à la cérémonie de panthéonisation de Missak et Mélinée Manouchian le 21 février 2024.

Le documentaire a également été projeté à l'Institut Lumière de Lyon, les 10 et 11 juin 2024, lors du festival national du film scolaire.

 

Laignes : Commémorations du 11 novembre

Les élèves de l'école primaire Jean-Pierre RECQ et du collège Emile LEPITRE de Laignes ont de nouveau travaillé cette année en partenariat autour des commémorations du 11 novembre. Des cartes postales inspirées des lettres écrites pendant le conflit par les "marraines de guerre" ont été confectionnées par les jeunes de la commune.

Deux séries ont été réalisées :

  • La première est dédiée aux poilus figurant sur le monument aux morts de Laignes. Les productions ont été rassemblées sur des panneaux exposés dans les vitrines de la médiathèque de la commune. Cette série de cartes a été décorée par les résidents de l'EHPAD de la ville dans le cadre d'une action intergénérationnelle.
  • La seconde est dédiée aux soldats français actuellement en mission. Les cartes postales ont été remises au lieutenant-colonel Étienne Royal, Délégué militaire départemental adjoint de la Côte d'Or, Commandant d'armes de la garnison de Dijon, lors se son passage au collège Emile LEPITRE. A cette occasion, les élèves volontaires sont également remis des "colis réconfort" destinés au détachement Sentinelle.

Comme chaque année, une cérémonie anticipée a été organisée en présence des élèves le 10 novembre 2023. 

Ces actions ont été menées par une équipe d'enseignantes et animatrices (Mme Elizabeth BRUN, Mme Marielle LEFILS, Mme Pauline CASTELLAN, Mme Sophie LEFEBVRE, Mme Marjorie FARION) avec le soutien de Mme Mélina SERVARI (Principale du collège), mais aussi M. Michel ANTONI (Maire de Laignes) et M. Michel BLANDIN (représentant de la FNACA).

Façade de la médiathèque

 

Année scolaire 2022-2023

Laignes : des colombes pour la commémoration du 8 mai

En vue de la cérémonie du 8 mai célébrant la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, près de 150 élèves de l'école primaire et du collège de Laignes ont confectionné des colombes, emblèmes de paix, avec l'aide leurs professeurs Élisabeth BRUN, Pauline CASTELLAN, Marielle LEFILS et Sophie LEFEBVRE. Les oiseaux en papier ont ensuite été disposés sur des panneaux aux côtés d'une banderole tricolore et de mots clés en lien avec le conflit.

Le vendredi 5 mai, veille du week-end commémoratif, tous les élèves étaient rassemblés au collège de Laignes en présence de Jean-Michel ANTONI, maire de la commune, Jean-Claude THOMAS, président du Souvenir français, Michel THEVENOT, ancien représentant du Souvenir français, Michel BANDIN, représentant local de la FNACA, Christophe MICHELUTTI, principal, mais aussi des porte-drapeaux et le personnel du collège. Marjorie FARION, animatrice de l'EHPAD de la commune était aussi présente avec quelques résidents.

A l'issue de la cérémonie, les productions des élèves ont été mises en valeur dans les vitrines de la médiathèque de la commune. 

Quelques jours plus tard, les élèves de 3e du collège de Laignes se sont rendus à l'EHPAD de la commune pour voir une exposition sur Jean Moulin prêtée par l'office national des anciens combattants. A cette occasion, ils ont participé à une série d'épreuves chronométrées visant à tester leurs connaissances respectives de la Seconde Guerre mondiale. Ce moment convivial a permis aux élèves de réviser leurs leçons dans la perspective du brevet tandis que leurs aînés ont partagé avec eux leurs connaissances.

 

Laignes : une chorale intergénérationnelle pour le 61ème anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie

Le vendredi 17 mars 2023, près de 150 élèves de l'école primaire et du collège de Laignes ont joint leurs voix à celles des résidents volontaires de l’EHPAD de la commune pour chanter la Marseillaise et C'était mon copain de Gilbert BÉCAUD à l’occasion d’une cérémonie de commémoration du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie (19 mars) organisée par anticipation afin de permettre à un maximum d’enfants et d’adolescents d’y participer. 

L’inauguration d’un mât républicain et la lecture du poème Pourquoi de Jean DASSIE ont également marqué cette journée organisée au collège de Laignes en présence de Jean-Michel ANTONI, maire de la commune, Michel BLANDIN, représentant local de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA), Jean-Claude THOMAS et Michel THEVENOT, respectivement président et ancien président du Souvenir français, Christophe MICHELUTI, Principal du collège de Laignes, mais également des porte-drapeaux et le personnel du collège. 

Cette cérémonie venait conclure une préparation de plusieurs semaines des élèves et de leurs professeurs, Mesdames Élisabeth BRUN, Pauline CASTELLAN, Marielle LEFILS, Sophie LEFEBVRE, mais aussi des résidents de l’EHPAD et l’animatrice Marjorie FARION. 

Cette chorale intergénérationnelle avait notamment pour objectif de consolider la liaison "école-collège", ainsi que les liens entre plusieurs générations de citoyens engagés autour de l’histoire et des mémoires. 

Tous les jeunes portaient un haut aux couleurs du drapeau tricolore


Commémoration de l'abolition de l'esclavage : le collège de Cuisery distingué

Le Prix académique de la Flamme de l’Égalité 2023 a été décerné aux 48 élèves de 2 classes de 4ème du collège Les Dîmes de Cuisery. Dans le cadre d’un travail avec leurs professeurs de français et d’espagnol sur le thème « Travailler en esclavage », ils ont produit un roman graphique intitulé LIBERARTE, qui met en scène une élève refusant d’étudier l'histoire de l'esclavage sous prétexte qu’il s’agit du passé. Elle reçoit alors la visite de l’esprit des esclaves du passé, l’esprit de l'esclavage actuel puis l’esprit de l'esclavage de l'avenir et prend conscience de l’importance d’aborder ce sujet en classe.

 

Histoire et mémoire des victimes de l’Holocauste : une classe du collège Robert Schuman de Mâcon travaille sur la persécution des nomades français pendant la Seconde Guerre mondiale

Si la période de la Seconde Guerre mondiale est bien connue des élèves de Troisième, l'histoire de la persécution des nomades français à cette même époque l'est beaucoup moins. Grâce à l'opportunité offerte par le Mémorial de la Shoah, une classe de Troisième du collège REP Robert Schuman de Mâcon a pu découvrir le centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement du Loiret (CERCIL) et le musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv.

Il s’agit de la deuxième classe de France à pouvoir visiter le nouveau musée, lieu de mémoire et d’éducation sur l’histoire de la Shoah dans l’ancienne gare de Pithiviers, inauguré par le Président de la République Emmanuel Macron en juillet 2022 à l’occasion de la commémoration du 80ème anniversaire de la Rafle du Vel d’Hiv.

Du 14 au 16 novembre 2021, les élèves ont découvert plusieurs sites consacrés à ces enfants, ces hommes et ces femmes discriminés, internés dans des camps, voire pour certains déportés au camp d’Auschwitz en Pologne. Les collégiens sont partis sur les traces de ces familles entières de nomades dont la dignité était bafouée depuis 1912 par la République suite à la mise en place de carnets anthropométriques. Grâce aux archives et aux témoignages filmés, ils ont pu découvrir le parcours de familles déplacées de camp en camp comme à Jargeau et à Montreuil-Bellay.

La plaque commémorant l’internement des nomades sur le site de l’ancien camp de Jargeau à l’intérieur d’un collège.

Sensibilisés en amont par la lecture de l’autobiographie d’Annette Muller, la petite fille du Vel d’Hiv, les élèves ont élargi leur champ d’étude par la visite du CERCIL, musée mémorial des enfants du Vel d’Hiv, où la découverte de  l’histoire de la petite Aline Korenbajzer, arrêtée à 3 ans lors de cette rafle, a fait écho à leur lecture.

La découverte de lettres, de photos et d’un fragment de l’une des baraques du camp d’internement de Beaune-La Rolande a été l’un des faits marquants pour les élèves. La présence de l'historien Alexandre Doulut a également suscité de nombreuses questions sur les conditions d’arrestation des hommes innocents, puis de leurs familles arrêtées lors de la « rafle » du billet vert en mai 1941 ou celle du Vel d’Hiv en juillet 1942. Ces personnes ont été transportées dans des trains à bestiaux et internées dans le camp de Pithiviers non loin de la gare.

Dans une salle du CERCIL, un élève attentif aux explications de l’historien Alexandre Doulut sur la rafle du Vel d’Hiv.

La charge émotive de ce lieu de mémoire a éveillé nos adolescents à la vigilance contre les discriminations et le racisme. De retour en Saône-et-Loire, ils ont participé à un atelier mené par les Archives départementales qui leur a permis de découvrir le sort réservé aux familles nomades dans la zone libre. En effet, la législation républicaine discriminatoire avait été renforcée par le régime de Vichy avec le déplacement et l’internement de ces familles.

Ce projet invite nos adolescents à une réflexion sur les génocides, les crimes contre l’humanité,  l’importance du travail de mémoire et de l'humanisme au service de la démocratie.

Malika BOUTEMEUR, Christelle VOISIN et Damien BARDOUX

Quelques exemples de productions des élèves 

Ce projet pédagogique transversal, conduit sur un semestre, s’est concrétisé par la réalisation de productions plastiques et numériques, avec la précieuse collaboration des médiateurs de l’atelier Canopé 71.

  • Les productions plastiques
  • Les podcasts

 

 

Commémorations du 11 novembre : réalisation de bleuets et d'une fresque commémorative

Dans le cadre des commémorations du 11 novembre 2022, les élèves du collège Émile Lepitre et de l'école élémentaire Jean-Pierre Recq de Laignes ont confectionné des bleuets et une fresque pour décorer le monument aux morts de leur village.

Les bleuets se sont en effet imposés comme le symbole français du souvenir. Leur couleur rappelle celle du drapeau tricolore, mais également la couleur de l’uniforme bleu horizon des nouvelles recrues de la Classe 15 (nés en 1895), surnommés « bleuets » par leurs aînés plus aguerris.

Le monument aux morts de Laignes s’est donc paré pendant quelques heures de plus d’une centaine de bleuets colorés réalisés par les élèves. Lors de la cérémonie, ces derniers portaient également des broches en forme de bleuet qu'ils ont fabriquées et qui ont ensuite été exposées dans les vitrines de la médiathèque de Laignes. La fresque monochrome et collaborative a été présentée aux habitants dans la salle des fêtes de la mairie. Elle mentionne le nom, le prénom et l’âge de décès des 52 poilus cités sur le monument aux morts de la commune.

Cette démarche, mobilisant près de 150 jeunes, a été menée par mesdames Élisabeth BRUN, Pauline CASTELLAN, Marielle LEFILS et Sophie LEFEBVRE. Le but de cette action était de sensibiliser les jeunes à l’histoire, de les impliquer en tant que passeurs de mémoire, mais aussi de renforcer la liaison école-collège. 

 

 

Réalisons l'Europe

Depuis plus de 15 ans, les élèves du collège André Malraux de Paron (89) réalisent des vidéos liées à l'histoire de l'Europe, évoquant notamment la résistance durant la Guerre d'Espagne, les civils durant la Seconde Guerre mondiale, la construction européenne, la lutte contre les discriminations, etc.

La plupart des ces productions sont particulièrement adaptées pour un usage pédagogique. Elles sont disponibles sur la chaîne YouTube Réalisons l'Europe :

Cliquez sur la vidéo pour accéder à la chaine

 

Année scolaire 2021-2022

Des galets commémoratifs pour le 60ème anniversaire du cessez-le-feu concernant la guerre d'Algérie

Après les galets commémoratifs pour le monument aux morts en 2020-2021, les élèves du collège Emile Lepitre de Laignes ont réalisé cette année des galets commémoratifs en lien avec la guerre d’Algérie.

Encadrés par François Thealler (professeur documentaliste) et Sophie Lefebvre (professeur d’histoire et géographie), ils ont confectionné des galets nominatifs pour deux jeunes soldats français du canton, Charles Magini et Lucien Vittoz, morts pour la France en Afrique du Nord. Ils ont également créé des galets décoratifs (bougies, drapeau tricolore, etc.) et thématiques sur les harkis, les enfants, les femmes, etc.

Cette opération s’est accompagnée de la visite d’une exposition réalisée par la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) ainsi que d’un travail de recherches sur le site “Sépultures de la guerre d’Algérie”.

A l’occasion des commémorations du 19 mars 2021, deux élèves ont lu un poème de Jean Dassier. Ils ont également pu échanger avec des vétérans.

 

Les élèves du collège Pasteur de Montbard partent à la chasse aux fake news historiques

Au début du mois de février 2022, les élèves de quatrième du collège Pasteur de Montbard ont accueilli Julien PAIN, rédacteur en chef et présentateur de l'émission "Chasseurs de fake", un programme réalisé et diffusé par France TV en partenariat avec le CLEMI.

Pendant deux jours, les élèves ont enquêté sur les fausses nouvelles historiques avec leur professeur d'histoire-géographie Leslie AUGUEUX. Ils ont notamment eu l'opportunité de rencontrer Fabienne CREUZENET, archéologue, mais aussi Sophie STAKLIN, médiatrice culturelle au MuséoParc Alésia et Alexis SEYDOUX, historien et archéologue.

Ensemble, ils ont pu démêler le vrai du faux sur "Nos ancêtres les Gaulois" afin d'arriver aux conclusions suivantes :

  • Les fakes ont toujours existé, depuis l'Antiquité ;
  • Les fakes historiques peuvent encore aujourd'hui être utilisées pour diffuser des idéologies.
Cliquez sur l'image pour visualiser la vidéo

Plus d'informations disponibles sur le site du CLEMI de l'Académie de Dijon.

Année scolaire 2020-2021

Des collégiens réalisent des galets commémoratifs pour le monument aux morts de Laignes

Pour les commémorations du 11 novembre 2021, les élèves du collège de Laignes en Côte d’Or ont travaillé sur la liste des soldats inscrits sur le monument aux morts de la commune. Sur la base du volontariat, ils ont collecté des informations sur ces poilus afin de réaliser des galets commémoratifs.

Ces galets comportent à la fois des éléments symboliques (bleuet, drapeau, etc.) et des éléments reprenant l’identité d’un poilu de la commune (nom, prénom, âge et année de décès). Ils ont été réalisés à partir de stylos adaptés, puis vernis afin d’éviter qu’ils ne se détériorent sous la pluie.

Au total, plus d’une centaine de galets ont été réalisés par les élèves, à la fois pour le monument aux morts de Laignes, mais aussi, à la demande des élèves, pour les monuments des communes aux alentours.
Par l’intermédiaire de ce projet mené par Madame Sophie LEFEBVRE, professeure d’histoire-géographie et Monsieur François THEALLER, professeur-documentaliste, les élèves ont pris conscience du nombre des victimes mortes pour la France dans la commune de Laignes. Ils ont également pu mieux comprendre l’expérience combattante de la Première Guerre mondiale en associant désormais aux noms du monument aux morts des âges, des métiers, et les circonstances de leurs disparitions.  

Source : Sophie LEFEBVRE
Source : Sophie LEFEBVRE

 

"Lettre d'un maquisard en Morvan"

Les écoliers de CM1-CM2 de l'école Yvonne Moreau de Millay ont remporté le 1er prix d'écriture du concours "Lettre d'un maquisard en Morvan" proposé par le Musée de la Résistance en Morvan.

Ils ont imaginé une lettre écrite par Lazare Moreau dit Oscar, soldat du Maquis Louis à Joseph Pinet, chef de gare, en prenant appui sur des faits historiques de leur territoire et sur des résistants du Maquis Louis. En effet, Oscar est l’époux d’Yvonne Moreau, dite l’Estafette rouge, qui a donné son nom à l’école.

Cliquez sur l'image pour consulter les lettres lauréates du concours

 

"Remontons les routes de l'esclavage"

Dans le cadre d'un projet mené en Enseignement Moral et Civique, 80 élèves de seconde du lycée du Parc des Chaumes d'Avallon, encadrés par Cécile de Joie et Pauline Rameau, ont réalisé une carte narrative (ou "storymap") intitulée "Remontons les routes de l'esclavage au temps du commerce triangulaire aux XVIIe et XVIIIe siècles" :

Cliquez sur l'image pour accéder à une présentation détaillée du projet

Pour réaliser cette Storymap, les élèves ont dans un premier temps abordé la loi Taubira et la notion de crime contre l’humanité, grâce au site Lumni et à une interview de Pierre Truche parue dans la revue L’Histoire.

Dans un second temps, les enseignantes ont centré le travail sur une période plus précise de l’histoire de l’esclavage, celle de la traite atlantique des XVIIe et XVIIIe siècles. Les élèves ont bénéficié d’une première approche de cette question à travers un documentaire d’Arte réalisé par Daniel Cattier, Juan Gélas et Fanny Glissant, Les routes de l’esclavage, épisode 3 : 1620-1789, Du sucre à la révolte.

A partir de cette base commune, les élèves ont choisi, par binôme, un sujet qui deviendrait un des éléments du récit cartographique. Leurs recherches ont abouti à la rédaction d’un texte synthétique, et à la sélection d’une image réutilisable pour publication (Compétence EMI/CRCN), avec source et légende. Une fois ce travail de recherche et de rédaction terminé, les binômes ont pu se connecter à la plateforme Arcgis du Lycée des Chaumes (Abonnement ArcGis education) et publier leur production afin de compléter la Storymap.

La production a été présentée au Concours La Flamme de l’égalité 2021. Elle a été sélectionnée au niveau académique et a pu accéder à la phase d’évaluation nationale.

Cliquez ici pour plus d'informations sur le projet et consulter la production des élèves.

 

Projet Kaléidoscope

Kaléidoscope est un projet inter-établissement initié par Solenne LEVEQUE, professeur au collège Clos de Pouilly de Dijon, avec Mourad ASFOURE, professeur au collège Jean-Philippe Rameau de Dijon (2019-2021) et Diane PONCET-VIGNERON au collège Lazare Carnot de Nolay (2019-2020).

Il permet la mise en relation de 150 élèves de 5ème, issus de 3 collèges de l’Académie de Dijon implantés dans des territoires différents (le collège REP Jean-Philippe Rameau, le collège rural Lazare Carnot de Nolay et le collège de proche périphérie du centre-ville de Dijon) afin participer à un parcours artistique, culturel et citoyen incluant des temps de découverte, de dialogue et de création autour des thèmes de la laïcité, du partage et des relations interculturelles.

Depuis deux ans, ce projet permet aux élèves de développer leur sens critique en abordant les thématiques liées à la singularité, l’altérité et le vivre-ensemble tout en en percevant la dimension historique des relations interculturelles, de la coexistence et de la coproduction des religions, du racisme, de l’antisémitisme et des discriminations et des complots d’hier à aujourd’hui.

Pour y parvenir des membres de la société civile tels que Lassana Bathily, l’historienne de l’art et membre de l’Institut européen en sciences des religions Isabelle Saint-Martin, le photo-reporter Arnaud Finistre, la responsable du CLEMI Nathalie Barbery, ont été sollicités et des parcours inter-musées sur la « culture en partage » entre le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, l’Institut du Monde arabe et les Archives nationales ont été réalisés.

Dans le cadre de résidences d’artistes longues, de Master Class ou d’ateliers pratiques, les élèves ont été initiés à la peinture, au street-art, à la linogravure, l’écriture poétique, la calligraphie, le dessin de presse, la photographie ou encore la caricature. Lors de ces moments, ils ont côtoyé de façon approfondie les artistes Combo et « Titus le Pèse-Nerf » ou encore le dessinateur Thibault Roy. Par la sensibilisation à ces techniques, les élèves ont réalisé un journal en ligne, une fresque kaléidoscopique monumentale installée à l’Institut du monde et utilisée comme support de communication de l’Institut pour la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, un mur de portraits, un livre d’artiste et une action de groupe « Inside Out ».

Ce projet d'inscrit dans une démarche partenariale concertée entre trois collèges de Côte d'Or, l'Institut du Monde arabe, l'association "La 25ème heure", le Conseil départemental de Côte d'Or et la Dilcrah. Il a reçu le label citoyen du Site-Mémorial du Camp des Milles, le prix académique VivaCité et il a été présenté par la Dilcrah lors de la deuxième édition du Prix Ilan Halimi.

Année scolaire 2019-2020

Carnet de voyage à Cracovie (lycée Louis Davier de Joigny)

Du 9 au 13 février 2020, 43 élèves des classes de TMVCA, TMVA, TCOM2 et TL du lycée Louis DAVIER ont séjourné à Cracovie en Pologne, accompagnés par 4 enseignants (Mmes Rousselle et Tanguy, MM Riou et Chef).
Ce voyage a permis à ces lycéens de découvrir un pays européen, son histoire et sa culture. Ils ont été aussi confrontés à la barbarie et à l'horreur à travers la visite du centre de mise à mort d'Auschwitz. 

Leur carnet de voyage très complet et disponible à la consultation en cliquant sur l'image ci-dessous : 

 

"Je me souviens, tu te souviens, nous nous souvenons" : recueil de poèmes de l'école Yvonne Moreau à Millay (Nièvre)

Ce recueil est le fruit d'un long parcours initié en 2017 avec une première visite au Musée de la Résistance en Morvan et au mémorial de Dun-les-Places. Cette première visite a été un déclencheur pour les élèves de l'école Yvonne Moreau de Millay (Nièvre) qui ont découvert le patrimoine historique de leur territoire à travers deux figures de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale :

  • Yvonne Moreau, agent de liaison du maquis "Louis" ;
  • Paul Sarrette, capitaine "Louis", chef de ce maquis. 

A la suite de cette visite, les élèves se sont engagés dans plusieurs actions mémorielles en partenariat avec le Musée de la Résistance en Morvan, soutenues par l'ensemble de la communauté éducative du regroupement pédagogique intercommunal Chiddes Millay Larochemillay Poil :

  • Le 27 avril 2018, l'école de Millay est devenue l'école Yvonne Moreau ; 
  • Le 6 avril 2019, l'école de Chiddes est devenue l'école Paul Sarrette ;
  • Durant l'année scolaire 2018-2019, les élèves ont organisé une cérémonie pédagogique sur les lieux du maquis, aux Fraîchots à Larochemillay pour rendre hommage aux soldats du maquis "Louis" ;
  • Ils ont également participé au concours "Lettre d'un maquisard en Morvan" proposé par le Musée de la Résistance.

En 2019-2020, les élèves ont enfin réalisé un recueil de poésies dans le cadre du parcours "Créer pour résister" proposé par le Musée de la Résistance. Cette production que vous pouvez consulter ci-dessous a été récompensée par un prix lors du concours "Vivacité 2000" :

Recueil "Je me souviens"
 
 
 

Mise à jour : juin 2024